Numergy choisit le SDN d’Alcatel-Lucent pour ses datacenters

CloudDatacentersGestion des réseauxVirtualisation

Numergy va équiper ses deux datacenters de la plateforme SDN de Nuage Networks, filiale d’Alcatel-Lucent, pour dématérialiser ses réseaux. Une nouvelle démonstration de patriotisme économique de la part du Cloud souverain ?

Numergy, le cloud souverain piloté par SFR et Bull (avec le soutien de la Caisse des dépôts), a retenu la solution proposée par Nuage Networks pour son infrastructure SDN (Software Defined Network) qui vise à automatiser la gestion des réseaux d’entreprise.

Créée en 2013, Nuage Networks est une filiale d’Alcatel-Lucent, dédiée au développement des technologies SDN (lire « Avec Nuage Networks et SDN2, Alcatel pousse l’automatisation du Cloud »). La start-up interne de l’équipementier franco-américain se concentre sur le développement des solutions logicielles et laisse la partie hardware à sa maison mère. En l’occurrence, Nuage Networks s’appuiera sur le routeur de services 7750 d’Alcatel-Lucent et sa passerelle de services virtualisés (Virtualized Services Gateway) 7850 pour structurer son offre auprès de son nouveau client.

Numergy déploiera dans un premier temps la plateforme de Nuage Networks sur deux datacenters appelés à ouvrir dans le courant de l’année (dont, probablement, celui que SFR s’apprête à construire à Trappes), avant de s’étendre à une dizaine de centres opérationnels prévus d’ici trois ans.

Compatibilité OpenStack

Numergy a retenu la solution de Nuage Networks pour sa capacité aujourd’hui fonctionnelle à virtualiser et pouvoir rendre programmable et automatisable les réseaux de ses datacenters dans le but d’accélérer la réponse aux besoins propres aux profils des utilisateurs. « Cela permettra de dématérialiser notre infrastructure et d’offrir à nos clients des services Cloud de manière plus dynamique », indique Erik Beauvalot, directeur des opérations de Numergy. Autrement dit, de pouvoir configurer le réseau avec la même simplicité et rapidité que de créer des machines virtuelles sans nécessiter d’interventions manuelles sur l’infrastructure.

Un choix également retenu pour la compatibilité de la solution avec le framework open source OpenStack que le fournisseur de Cloud a mis en œuvre dans le courant du trimestre après s’être appuyé sur l’offre VMware dans un premier temps. « Ces environnements différents seront orchestrés par une tour de contrôle unique. Nous allons démontrer que la cohabitation entre VMware et OpenStack est possible », nous expliquait Philippe Tavernier, président de Numergy, à l’automne dernier. Numergy compte étendre les fonctionnalités de programmation du réseau aux 700 clients, environ, que l’entreprise compte aujourd’hui.

Sans remettre en cause la qualité de l’offre Nuage Networks/Alcatel-Lucent, on ne peut néanmoins s’empêcher de penser à l’influence de l’appel au patriotisme économique lancé par Arnaud Montebourg dans le choix de Numergy. Un appel auquel avait précédemment répondu SFR, actionnaire de Numergy, pour son cœur de réseau aux dépens de Ciena.

crédit photo © ra2studio – shutterstock


Lire également
Déploiement du Cloud : pourquoi ça coince
Virtualisation du réseau : l’adoption du SDN prendra du temps


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur