Orange avance sur le LTE-Advanced

4GMobilitéRéseaux
Orange lance sa 4G aux particuliers sur 50 villes

Orange va lancer des expérimentations en LTE-A, ou 4G+, pour atteindre les 300 Mbit/s en mobilité. Une capacité bien supérieure à celle de ses concurrents.

Alors que le déploiement de la 4G avance à bon train (lire Près de 1000 antennes 4G en services pour Free Mobile), Orange prépare le terrain du LTE-Advanced (LTE-A). La technologie de 4G « avancée » ou 4G+ permettra à l’opérateur d’atteindre 300 Mbit/s de débit crêtes debit descendant sur son réseau LTE. Soit le double de ce qu’Orange propose aujourd’hui.

L’opérateur vient en effet d’obtenir une autorisation d’exploitation délivrée ce 18 février par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). L’autorisation court jusqu’au 31 décembre 2014, ce qui laisse supposer que le LTE-A pourrait faire son apparition commerciale dès 2015 en France avec l’arrivée des premiers terminaux compatibles (de Catégorie 5) au cours du 2e trimestre 2014, probablement des mini-routeur dans un premier temps à destination des entreprises. Orange n’annonce cependant aucune date de lancement à ce jour.

Les tests, qui seront menées dans la zone urbaine de Bordeaux s’appuieront sur l’agrégation de deux ondes porteuses. Il s’agira plus précisément d’utiliser deux canaux de 2 x 20 MHz : l’un dans la bande de fréquences à 2,6 GHz actuellement allouée au réseau 4G, l’autre à 3,5 GHz, en associant les intervalles 3410-3430 MHz et 3510-3530 MHz, note ITespresso.fr.

La France en ordre de marche sur le LTE-A

Orange marche donc, avec un temps de retard, sur les traces de ses concurrents. A peine SFR annonçait ses expérimentations LTE-A en septembre 2013 que Bouygues Telecom lui emboîtait le pas. Mais à la différence que les deux acteurs alternatifs à l’opérateur historique s’appuient sur leurs fréquences actuelles 2600 MHz et 800 MHz pour agréger leurs porteuses. Ce qui leur permet de se passer de l’autorisation de l’Arcep mais limite la capacité de la bande passante sous les 200 Mbit/s.

Au moins, la France tente de combler son retard sur certaines régions plus avancées en matière de très haut débit mobiles. Le premier réseau LTE-A exploité commercialement est opérationnel depuis juin 2013 à Séoul. La Corée entend d’ailleurs généraliser la 4G+ en 2014. En Australie, Ericsson s’est également illustré avec Telstra, sur les bandes combinées de fréquences à 900 et 1800 MHz.


Lire également
Toutes nos actualités sur le LTE-A


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur