Concurrence:Philips, Samsung et Infineon proches d’une amende par l’UE

Régulations

La Commission européenne serait sur le point de délivrer ses conclusions sur l’enquête menée à l’encontre de Philips, Samsung et Infineon pour entente sur les prix des cartes SIM.

Initiée en octobre 2008, l’enquête de la Commission européenne sur une entente entre Samsung Electronics, Infineon Technologies et Philips sur les tarifs des cartes SIM toucherait à sa fin. Et les trois fabricants concernées pourraient écoper d’une amende substantielle dans les prochaines semaines, croit savoir Reuters. « Les sociétés pourraient être mises à l’amende fin juillet ou peut-être en septembre », indique à l’agence de presse une source restée anonyme.

Les puces électronique exploitées dans les cartes SIM sont par défaut utilisées dans les téléphones mobiles mais aussi dans les cartes bancaires, passeports et cartes d’identités, voire dans les téléviseurs. Un marché immense. L’enquête de la Commission porterait néanmoins sur la période 2003-2004, avait déclaré Philips l’année dernière.

Le déclencheur Renesas

L’alerte aurait été donnée par Renesas Electronics, un autre producteur de puces électroniques, en grande difficultés ces dernières années. Créé sous le nom de Renesas Technology en 2003 par Hitachi et Mitsubishi Electric, Renesas est devenue « Electronics » après l’arrivée de NEC et de la Japan Trustee Services Bank dans le capital en 2010. Mais, selon Reuters, Renesas nie avoir déclaré publiquement sa coopération avec les instances européennes et ignorait que ses concurrents pouvaient faire l’objet d’une amende.

Selon les règles de la Commission de la concurrence à Bruxelles, les trois entreprises impliquées dans l’entente anticoncurrentielle risquent d’avoir à payer jusqu’à 10% de leur chiffre d’affaires. Soit, rien que pour Philips, plus de 2 milliards d’euros. Le néerlandais, le coréen Samsung et l’allemand Infineon avaient tenté de négocier le montant de l’amende en plaidant coupable. Mais les négociations ont visiblement été interrompues l’année dernière.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur