Le fonds KKR pourrait contrôler Renesas Electronics

Régulations

Le fonds d’investissement américain KKR pourrait investir 100 milliards de yens dans Renesas Electronics, en pleine restructuration, et prendre ainsi une participation majoritaire dans le premier fabricant japonais de semiconducteurs.

Après avoir annoncé une réduction drastique de ses effectifs et une réorganisation de ses sites nationaux, le premier fabricant japonais de semiconducteurs, Renesas Electronics, pourrait obtenir le soutien de KKR.

Un accord signé en septembre ?

Le fonds d’investissement américain KKR envisagerait de prendre une participation majoritaire dans Renesas à travers un investissement de 100 milliards de yens (soit environ 1 milliard d’euros).

L’initiative, dont Reuters et Bloomberg se sont fait l’écho, aurait été présentée aux parties prenantes, dont les banques créancières de Renesas ainsi que ses principaux actionnaires nippons, à savoir : Hitachi, Mitsubishi Electric et NEC.

Selon le quotidien financier japonais Nikkei, le fonds KKR souhaiterait conclure un protocole d’accord dès septembre. La rumeur a influencé à la hausse (+35 %) l’action de Renesas, mercredi soir à la Bourse de Tokyo.

Dominé à l’international par ses rivaux américains et asiatiques, Intel, Samsung Electronics, Texas Instruments et Toshiba, Renesas a annoncé début août tabler sur une perte nette de 150 milliards de yens pour son exercice fiscal 2012-2013, contre 62,6 milliards de yens sur l’exercice précédent.


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur