Tata Communications ouvre son année fiscale 2013 en pleine forme

OperateursRégulations
graphiques résultats

Avec plus de 45 milliards de roupies au premier trimestre 2013, Tata Communications affiche un chiffre d’affaires et des revenus en hausse de 26 % et 63 % respectivement.

Tata Communications ouvre son année fiscale 2013 avec la même dynamique que l’ensemble de l’année 2012.

Plus de 41 milliards de roupies (Rs), soit environ 761 millions de dollars, contre 32,5 milliards de Rs pour le trimestre équivalent l’année précédente : l’opérateur affiche une hausse de son chiffre d’affaires de 26 %, selon les résultats du premier trimestre fiscal 2013 (clos le 30 juin 2012) présentés en fin de semaine dernière. Et de 4 % par rapport au trimestre précédent. Ce qui se traduit par un résultat net de 5,3 milliards de Rs, en hausse de 63 % (10 % par rapport à l’activité des trois précédents mois). Une très belle performance.

Neotel dans le vert

L’activité principale, la voix, poursuit sa progression avec 15,8 milliards de minutes de communications transportées au cours de la période contre 13,6 milliards un an plus tôt. L’ouverture en mars de nouveaux câbles reliant l’Asie à l’Europe porte ses fruits. En termes de résultats financiers, l’offre Global Voice Services génère 20,4 milliards de Rs, en hausse annuelle de 27 % pour un revenu net de 3,7 milliards (+39 %).

Les autres activités de l’opérateur ne sont pas en reste : le transport de données (Global Data Services qui, avec la voix, constitue le cœur de l’activité de Tata Communications) génère un CA de 15,98 milliards de Rs contre 12,64 milliards au premier trimestre fiscal 2012, mais en petit recul de 1 % par rapport au trimestre précédent (16,13 milliards) ; le Startup Business (concentré autour de l’opérateur sud-africain Neotel) réalise 4,6 milliards de Rs contre 3,8 milliards précédemment (+21  %).

Notons que Neotel améliore sa marge qui passe de 6 % à 13,5 % d’une année à l’autre et affiche un résultat net positif de 594 millions de Rs contre une perte de 603 millions précédemment.

Une croissance soutenue par les câbles sous-marins

« Nous progressons plus rapidement que la moyenne de l’industrie grâce à l’expansion mondiale de nos câbles sous-marins qui profite à notre activité principale [transport de voix et données, NDLR] », se réjouit Vinod Kumar, PDG de Tata Communications. Une activité internationale qui devrait protéger l’opérateur de la crise qui frappe actuellement l’Inde.

À plus ou moins long terme, la croissance se poursuivra à travers l’exploitation du câble Seaborn ouvrant l’accès à l’Amérique latine et qui sera opérationnel avec les liaisons avec le reste du monde (États-Unis, Europe, Afrique, Asie et Inde) fin 2014. Entre temps, le nouveau réseau Ethernet très haut débit à faible latence et principalement destiné au milieu de la finance fera progresser l’activité data tout comme ses offres de téléprésence et vidéocommunication désormais déployées sur plus de 300 points de connexion.

Tata Communications : chiffre affaires Core Business 1er trimestre 2013

Crédit photo © Baurka – Fotolia.com


Voir aussi

Dossier Silicon.fr – Tata Communications en perpétuelle évolution


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur