Travail à distance : un grand saut périlleux pour les DSI

DSIProjets

La proportion de télétravailleurs à temps plein pourrait dépasser les 34% en 2021, selon une enquête menée auprès de responsables IT par ETR.

La proportion de professionnels qui travaillent à distance à temps plein dans le monde devrait doubler en 2021, selon une enquête internationale, dont Reuters s’est fait l’écho.

La société d’études de marché Enterprise Technology Research (ETR) a mené l’enquête. 1200 directeurs des systèmes d’information (DSI) ont été interrogés en septembre 2020.

Les répondants anticipent que le taux de télétravailleurs « permanents » passe en moyenne à 34,4% des effectifs employés par leur entreprise en 2021, contre 16,4% avant la pandémie de Covid-19. Une bascule vers le travail à distance à grande échelle s’opère.

Productivité et contrôle

« Nous pensions que le travail à distance à temps plein allait augmenter [en 2021]. Mais nous ne nous attendions pas à un doublement par rapport au niveau pré-pandémique », a déclaré Erik Bradley, responsable de l’engagement chez ETR. Selon lui, « le travail à distance fonctionne ». Le sentiment est plus mitigé chez les travailleurs eux-mêmes.

Les directions SI, de leur côté, se montrent relativement optimistes sur l’efficacité du travail à distance du bureau (pratiqué par 72% des effectifs en période de confinement). 48,6% des répondants déclarent que la productivité a progressé, 28,7% pensent le contraire.

En France, selon une autre étude, 8 responsables informatiques sur 10 s’attendent à une persistance du travail à distance. Mais 6 sur 10 s’inquiètent des risques potentiels que le télétravail massif fait peser sur la sécurité des systèmes d’information et des réseaux.

Concernant les budgets IT, les responsables informatiques interrogés par ETR s’attendent à une hausse de 2% des budgets alloués en 2021, après une chute d’environ 4% en 2020.

(crédit photo via Pexels)

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT