Twitter lève le voile : orgie de croissance mais pertes récurrentes

Régulations

En vue de son introduction en bourse, Twitter dévoile les chiffres de son activité, marqués par une croissance galopante mais des pertes endémiques en raison du niveau des investissements de la société.

En vue de sa prochaine introduction en bourse, Twitter a levé le voile sur les chiffres de son activité, dans un document transmis au gendarme des bourses américaines, la SEC. Le service de microblogging a ainsi généré 317 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2012, près de trois fois le niveau enregistré en 2011.

Mais l’activité reste déficitaire : Twitter accuse une perte d’environ 79 millions de dollars en 2012. En 2011, celles-ci atteignaient 128 millions sur un chiffre d’affaires de 106 millions.

Ces pertes persistantes s’expliquent notamment par le niveau très élevé des dépenses de R&D (120 millions, soit 38 % du CA en 2012 !) et par l’explosion des dépenses en ventes et marketing (passées, entre 2011 et 2012, de 26 à 86 millions de dollars). Des investissements massifs que Twitter a confirmés au premier semestre 2013, la R&D atteignant alors 44 % du chiffre d’affaires et la part des dépenses en ventes et marketing progressant de 3 points sur un an (à 31 %).

Deux-tiers des ventes sur mobile

La plate-forme de miccroblogging revendique 218 millions d’utilisateurs actifs au 30 juin 2013, un gain de 60 millions sur un an. Rappelons qu’au moment d’entrer en bourse, Facebook affichait déjà 845 millions d’utilisateurs… et une solide rentabilité.

Twitter prévient s’attendre à un ralentissement de la croissance du nombre de ses utilisateurs à mesure que sa base installée grossit, même si certains marchés, dont la France, devraient être épargnés. Cette tendance au ralentissement est déjà perceptible dans la progression de plus en plus poussive du nombre d’utilisateurs aux Etats-Unis.

Mais, contrairement à la firme de Mark Zuckerberg, Twitter est à l’aise sur le mobile : entre avril et juin 2013, 75 % des utilisateurs du site de microbbloging se sont connectés via un terminal mobile. Et la société réalise 65 % de ses recettes publicitaires sur ce canal.

Lever un milliard de dollars

Toutes plates-formes confondues, Twitter réalise 85 % de son chiffre d’affaires via la vente de publicité, contre seulement 26 % en 2011. La firme explique par ailleurs que les ventes de publicité au premier semestre 2013 ont enregistré une progression de 119 % par rapport à la période comparable de 2012 (plus de 220 millions de dollars sur six mois).

Tweet DorseyUn bond qui ne suffit toutefois pas à amener l’entreprise fondée en 2006 par Jack Dorsey, Biz Stone et Evan Williams à la rentabilité (voir ci-contre le premier tweet de Jack Dorsey). Sur les six premiers mois de l’année 2013, en raison de la croissance des investissements, l’activité reste déficitaire de quelque 69 millions de dollars, vingt de plus qu’à la même période en 2012.

Le reste de l’activité (15 % en 2012) provient de la vente de licences permettant un accès aux données de la plate-forme. Au premier semestre 2013, cette ligne de revenus est elle aussi en croissance rapide (+ 53 % sur un an).

Twitter espère lever 1 milliard lors de son entrée en bourse. On est loin de l’arrivée tonitruante de Facebook sur le Nasdaq, en 2012 (16 milliards de dollars), mais l’opération restera une des principales introductions en bourse dans la high-tech.

Twitter n’a pas encore précisé s’il souhaitait être coté sur le Nyse ou le Nasdaq.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur