Un jour Skype intégrera Windows Phone

MobilitéOS mobilesRéseauxSmartphonesVoIP

Promis juré, Skype intégrera prochainement la plate-forme Windows Phone. Mais quand ?

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Skype reste désespérément absent de l’environnement Windows Phone, alors que le client de messagerie instantanée et de VoIP est notamment accessible aux utilisateurs de terminaux Android. Pourtant, Microsoft est propriétaire de Skype depuis mai 2011. Une acquisition validée à l’automne dernier par les autorités de la concurrence des deux côtés de l’Atlantique.

Une situation qui devrait prochainement évoluer. Aux dires de Rick Osterloh, vice-président, et responsable produit et design chez Skype en marge du CES 2012, Microsoft devrait corriger le tir avant l’été prochain. Tout en entretenant l’ambiguïté quant au devenir de cet écosystème de voix sur IP (VoIP), l’intéressé a toutefois entériné l’imminence d’un portage en mesure de satisfaire les exigences de sa société à cet égard, note ITespresso.fr.

Aucune date avancée

Sacrifié, début 2011, sur l’autel d’une « expérience mobile améliorée, très proche de celle […] sur l’iPhone », Skype s’est vu barrer la route du Windows App Marketplace et par voie de conséquence, de smartphones tels que le Samsung Omnia W et plus récemment, la gamme Nokia Lumia.

Des différences notoires prétendument préjudiciables entre des interfaces qualifiées de « traditionnelles » (iOS, Android, Symbian) et la mosaïque sans fin de Windows Phone auraient jusqu’alors contrarié toute tentative d’implémentation sur l’OS mobile de Microsoft. À en croire les deux parties qui se sont plu à relativiser ce retard à l’allumage, cette inexorable transition est en marche, pour une concrétisation à court terme.

Skype devrait ainsi trouver place au sein d’un écosystème qui réunira les applications les plus plébiscitées du public : Xbox Live, Internet Explorer, la suite Office, la messagerie Hotmail et son Skydrive, le moteur de recherche Bing… Mais aucune date n’est concrètement avancée. Il n’en reste pas moins que, si Microsoft ambitionne de conquérir 1 milliard d’utilisateurs quotidiens avec Skype, l’éditeur aura tout intérêt à élargir au maximum son écosystème. À commencer par lui-même.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur