Violin et Microsoft lancent une baie de stockage flash pilotée par Windows Storage Server

Cloud

Violin Memory et Microsoft ont annoncé le fruit de leur partenariat une baie flash sous Windows, nommée Windows Flash Array. Cet équipement pour datacenter bénéficie des apports de Windows Storager Server pour dynamiser certaines solutions de Microsoft comme la base de données ou la virtualisation du poste de travail.

Le spécialiste du stockage flash, Violin Memory, renoue avec les partenariats après avoir subi quelques remous lors de son introduction en bourse. La société avait initié il y a quelques mois des travaux communs avec Microsoft pour intégrer les technologies Windows dans les baies de stockage flash. Ces efforts sont arrivés à terme avec la présentation de la Windows Flash Array (WFA). Cette baie reprend la série 6000 de Violin Memory comprenant 64 To (configurable en 4 nœuds pour atteindre 256 To) de capacité et intègre Windows Storage Server 2012 R2. Il comprend aussi des licences SQL Server, SharePoint et Hyper-V.

Parmi les optimisations réalisées par les deux partenaires, il y a l’implémentation en natif dans la baie des technologies RDMA (Remote Direct Memory Access) et SMB (Server Message Block) Direct. Le RDMA permet aux serveurs, à travers des cartes réseaux dédiés (Gbit Ethernet ou Infiniband), d’accéder à la mémoire d’autres serveurs sans passer par le système d’exploitation et d’offrir un débit très élevé et de faibles latences pour les clusters de serveurs. Microsoft compare souvent cette technologie avec le Fiber Channel pour le stockage traditionnel plus onéreux. SMB Direct donne la possibilité à un serveur de fichiers distant d’agir comme un système de stockage local.

A travers ces technologies, les solutions de Microsoft devraient bénéficier de coup d’accélérateur comme SQL Server où les deux sociétés annoncent une amélioration sensible sur l’écriture et la lecture de données.  L’éditeur estime également que les performances sont accrues  dans le déploiement du VDI ou le développement d’applications sous Hyper-V. La firme de Redmond apporte aussi à Violin Memory des fonctionnalités qui manquaient à ses baies et qui faisaient l’objet de critiques des utilisateurs et des concurrents. Parmi ces fonctionnalités, on notera la réplication, la déduplication, la compression,  le thin provisionning, le clonage et les snapshot. La Windows Flash Array est disponible avec 8 ports 10 Gbit Ethernet sur des cartes réseaux compatibles RDMA pour un prix proposé à partir de 750 000 dollars.


Lire également
In-Memory, Cloud, sécurité : un intégrateur juge SQL Server 2014


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur