BNP-Paribas devient opérateur mobile

CloudMobilitéSmartphones

La BNP-Paribas lance une offre de forfaits et terminaux mobiles sur le réseau d’Orange. Objectif, démocratiser les transactions financières électroniques.

Demain, jeudi 24 novembre, les clients de BNP Paribas pourront se rendre dans leur banque pour… souscrire un forfait mobile. BNP Paribas Mobile est une offre supportée par Orange suite aux accords signés entre les deux groupes en juillet dernier.

Quatre forfaits (1, 2, 5heures et illimité voix, et Internet/mail de 500 à 2 Go selon l’offre) et 8 smartphone (dont 3 terminaux « Cityzi »* : Acer Liquid Express, BlackBerry Curve 9360 (en janvier) et le Samsung Galaxy S2) sont proposés. Tous les détails sont disponibles sur le site de la banque. L’ensemble des 2250 agences du réseau bancaire commercialiseront l’offre également disponible en ligne. En revanche, Orange se contentera d’un support d’informations commerciales et techniques.

Anticiper le banking mobile

Pas moins de 12 applications accompagneront les terminaux autour de la consultation et la gestion des comptes, mais aussi un « Coffre » pour stocker des documents de manière sécurisée, un outil pour contacter un conseiller en ligne et des fils d’informations (Actus AFP).

L’idée, derrière cette offre, est de mettre en valeur les services bancaires mobiles et « anticiper la réussite du mobile banking et de développer à grande échelle des services innovants tels que les services mobiles sans contact ». Notamment le paiement sans contact permis par la technologie NFC (Near Field Communication) qui semble s’imposer comme un standard de fait. Le paiement sans contact permet notamment de se substituer à la carte bancaire pour effectuer ses achats physiques. Mais aussi d’assurer les transactions de smartphone à smartphone et permettre les transferts d’argent immatériel et sécurisé entre particuliers. La monnaie physique vivrait-elle ses dernières années ?

La faible pénétration du NFC

Pour l’heure, seule une partie des commerçants de Strasbourg et Nice supportent les transactions NFC. Les sites pilotes s’étendront en 2012 à Marseille (premier trimestre), Caen (deuxième trimestre), Lille et Bordeaux (deuxième semestre). « BNP Paribas a l’ambition d’accompagner ce déploiement en équipant à la fois ses clients commerçants en terminaux de paiement NFC et ses clients particuliers avec des mobiles Cityzi », signale la banque dans son communiqué.

Le paiement mobile est un marché très convoité. Notamment par les grands acteurs américains comme Google, Ebay/Paypal ou Apple. Nombre de solutions de paiement se mettent en place autour de partenariats clés comme Buyster qui associe les opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, SFR et Orange) et la SSII Atos pour les systèmes de paiement. D’autres établissements, dont le Crédit Mutuel et Cofidis, s’apprêtent à lancer des offres mobiles à leur tour.

Le succès des transactions bancaires mobiles dépendra donc de l’accueil que leur réservera les utilisateurs. Lesquels sont généralement réticents à supporter de nouveaux services payants s’ils n’apportent aucune innovation (le succès mitigé de Moneo en témoigne). Proposer des terminaux et forfaits mobiles permettra (peut-être) aux banques d’accélérer la commercialisation de leurs offres de paiements électroniques.

* Le label Cityzi réunit un ensemble de services mobiles allant du paiement à la gestion des titres de transports.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur