ERDF choisit les entreprises pour la production des compteurs Linky

M2MRégulations

ERDF, gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité, a sélectionné les six premiers fournisseurs de compteurs « intelligents » Linky, parmi lesquels les français Sagemcom et Maec. Les déploiements débuteront à l’automne 2015.

Le projet « Linky » progresse. À la suite d’un appel d’offres lancé en octobre dernier, ERDF (Electricité Réseau Distribution France), le gestionnaire du réseau public français de distribution d’électricité, a sélectionné six entreprises pour produire 3 millions de compteurs qui devraient être déployés à partir du second semestre 2015, rapporte le quotidien Les Échos.

Itron, Landis+Gyr, Maec et consorts

L’industriel américain Itron et le suisse Landis+Gyr – acquis en 2011 par le conglomérat japonais Toshiba –, deux groupes ayant déjà produit des compteurs intelligents dans le cadre d’expérimentations menées à Lyon (Rhône) et en Indre-et-Loire, ont conservé la confiance de la filiale d’EDF. En revanche, ERDF n’a pas sélectionné le fabricant slovène Iskraemeco, qui était pourtant sur les rangs. Le gestionnaire lui a préféré d’autres acteurs européens, dont le groupe français de haute technologie Sagemcom. Ce dernier a également été choisi par GrDF (Gaz Réseau Distribution France) pour assurer la gestion des communications du projet de compteurs « Gazpar ». Pour produire les premiers compteurs Linky, une autre entreprise française, Maec (Groupe Cahors), a été retenue. L’allemand Ester et l’espagnol ZIV (CG) sont aussi de la partie.

De 5 à 6 milliards d’euros

Les six entreprises sélectionnées devront respecter des délais serrés pour permettre le déploiement à domicile des premiers compteurs Linky à partir de l’automne 2015. ERDF a déjà passé un appel d’offres pour la pose de millions de compteurs. Il s’agit d’une étape intermédiaire vers la généralisation du projet. D’ici 2021, quelque 35 millions de compteurs Linky devraient être installés dans tout le pays, conformément aux voeux des gouvernements qui se sont succédé ces 7 dernières années (Fillon, Ayrault, Valls)… Le projet a pris du retard. Son coût est estimé entre 5 et 6 milliards d’euros sur la période 2014-2021. Les économies générées grâce à la gestion à distance des consommations devraient contribuer au financement de l’initiative. La société travaille également sur l’écosystème Linky où la supervision s’appuie sur des technologies Open Source notamment de Red Hat.


Lire aussi

Steria et ERDF s’allient pour proposer des outils de gestion de la distribution l’énergie

Green IT : le premier smart grid français sort de terre à Issy-les-Moulineaux

M2M : déjà un marché à 10 milliards de dollars


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur