Projet Gazpar : Atos Worldgrid chargé de l’intégration des SI

Cloud

GRdF confie à Atos l’intégration des systèmes d’information qui gèreront ses 11 millions de compteurs communicants Gazpar. Un contrat de plus de 10 millions d’euros pour la SSII.

Après Capgemini, Atos. Pour son projet Gazpar, le déploiement de 11 millions de compteurs communicants entre 2015 et 2022, GRdF fait cette fois appel à Atos Worldgrid, l’entité de la SSII spécialisée dans les smart grid. Ce contrat, de plus de 10 millions d’euros, porte sur le développement du socle commun et des infrastructures d’échanges de données permettant d’intégrer les différents systèmes d’information qui gèreront les compteurs communicants.

Atos Worldgrid indique être engagé depuis 2010 sur le projet Gazpar (sur la définition des architectures et le cadrage du projet).

En septembre, Capgemini avait de son côté annoncé avoir remporté deux contrats (pour un total de 23 millions d’euros) portant sur la mise en place du système d’information permettant de gérer la masse de données que créeront les 11 millions de compteurs.

Un budget de 138 millions pour les SI

Désormais au coude à coude avec Linky dans son calendrier de déploiement, Gazpar a reçu le feu vert du gouvernement dans le courant de l’été.

Au total, le projet Gazpar devrait coûter 1,05 milliard d’euros (877 millions pour le déploiement des compteurs, modules radio et concentrateurs ; 138 millions pour les SI et l’adaptation des SI existants).

Selon les calculs de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Gazpar ne devrait pas être rentable pour GrDF : les gains d’efficacité opérationnelle, notamment la diminution des opérations de relève manuelle, étant loin de compenser l’investissement. Mais, pour la CRE, Gazpar sera un gain pour la collectivité en raison des nouveaux services qu’amène la télérelève. Services qui permettront aux consommateurs de mieux maîtriser leurs dépenses. La CRE attend 1,15 milliard d’euros d’économies de ce seul poste.

En complément :

Compteurs Gazpar : GrDF ouvre les vannes pour Capgemini


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur