Firefox 4 a dépassé Firefox 3.6

CloudNavigateurs

A peine plus de deux mois auront suffi à Firefox 4 pour s’imposer auprès des utilisateurs des produits Mozilla sur le marché mondial. Mais Google Chrome connaît une progression encore plus rapide. Dommage pour Internet Explorer.

Firefox 4 n’aura pas mis longtemps à s’imposer auprès des utilisateurs des navigateurs de la Mozilla Foundation. A peine plus de deux mois depuis sa sortie officielle, la dernière version du navigateur au panda roux s’impose avec 14,2 % des parts du marché mondial des fureteurs fin mai, selon les dernières analyses de StatCounter. Soit une progression quasiment doublée depuis les 7,6 % du mois d’avril.

Sur le déclin, Firefox 3.6 tombe à 12,28 % contre 18,91 % un mois plus tôt. Un déclin qui va s’accélérer puisque Mozilla va inciter ses utilisateurs à basculer vers les versions plus récentes, probablement à partir de la première mise à jour de Firefox 5, lequel est attendu le 21 juin, ou Firefox 6. Dans tous les cas, probablement avant la fin de l’année (généralement, Mozilla arrête le support des anciennes versions de Firefox six mois après l’apparition d’une nouvelle version majeure). Quant à Firefox 3.5, qui ne sera plus supporté à partir de Firefox 5, il se contente de 1,67 % (ce qui représente tout de même une petite dizaine de million d’utilisateurs).

Malgré son succès, Firefox 4 ne parvient pas à suivre le rythme d’adoption de Google Chrome (particulièrement dynamique en Europe) qui s’impose en version 11 avec plus de 16 % du marché. Mais les challengers restent loin derrière l’éternel numéro 1 Internet Explorer en version 8. Le navigateur de Microsoft détient encore plus de 29 % du marché soit à peine un point de perdu depuis avril. En revanche, malgré son excellence technologique, IE9 reste à la peine à 4,57 % des parts (5,9 % sur le marché américain contre 12,6 % pour Firefox 4) alors qu’il est sorti quelques jours avant Firefox 4. Rappelons néanmoins que son incompatibilité avec Windows XP (encore utilisé par plus de 45% des utilisateurs, selon StatCounter) n’aide pas à stimuler sa carrière. IE7 tombe, lui, à 6,39 % du marché tandis que IE6 frôle encore les 4 % malgré la tentative de Microsoft d’en finir avec cette antique version.

Au final, Internet Explorer, toutes versions confondues, maintient sa domination du marché avec près de 44 % des parts. Lesquelles sont régulièrement grignotées par la famille Firefox (29,3 %) et, de plus en plus, par Chrome (19,4 %). Qui, de Mozilla ou Google, sera le premier à supplanter Microsoft sur le marché des navigateurs? Les paris sont ouverts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur