HTC et LG donnent du relief à la mobilité

CloudOS mobilesSmartphones

LG et HTC sont les premiers constructeurs à commercialiser des smartphones dotés de capteur et écran 3D. Les deux produits résolument tournés vers le multimédia sortiront en France en juillet.

Présentés respectivement au Mobile World Congress 2011 de Barcelone et en mars dernier aux Etats-Unis le LG Optimus 3D et le HTC Evo 3D vont faire prochainement leur apparition sur le marché français.

Sur le papier, peu de choses différencient les deux smartphones. Le HTC Evo 3D est le digne successeur du HTC Sensation, ce “superphone” destiné à devenir le meilleur terminal mobile sous Android du moment. L’Evo 3D embarque donc lui aussi un double coeur Snapdragon de chez Qualcomm cadencé à 1,2 GHz, un écran qHD 4,3 pouces optimisé pour un rendu stéréoscopique ainsi qu’une mémoire interne de 4Go complétée par une micro SD 8Go fournie avec le téléphone. Il tournera évidemment sous Android 2.3 dotée de la surcouche HTC Sense 3.0.

L’Optimus 3D est un peu moins puissant puisque son processeur bi coeur OMAP4 fourni par Texas Instrument n’est cadencé qu’à 1 GHz. Il dispose d’un écran WVGA de 4,3 pouces et d’une mémoire interne de 8 Go. Lui aussi s’inspire très largement de son prédécesseur dans la gamme de produit de LG, l’Optimus 2x il embarquera donc la surcouche LG ainsi qu’Android 2.2 avant que la version 2.3 ne prenne le relais après sa commercialisation.

Pour le reste, les caractéristiques sont semblables. Ces smartphones possèdent chacun un capteur 5 megapixels à l’arrière capable d’enregistrer en 3D jusqu’en 720p mais pour le format 1080p il faudra repasser en 2D. Une caméra frontale de 2 Megapixels permettra les conversations en visioconférence à partir des deux terminaux.

Même chose côté connectiques, puisque l’Evo 3D et l’Optimus 3D sont compatibles avec le protocole DLNA et disposent tous les deux du wifi, du bluetooth, de la 3G, d’un port HDMI.

Prévus pour une sortie au mois de juillet, ces deux terminaux n’ont en revanche pas de prix pour l’instant. En tout cas il s’agit d’un pari audacieux pour HTC et LG étant donné la pénétration laborieuse des produits embarquant la technologie 3D. La Nintendo 3DS a par exemple mis 13 semaines avant d’atteindre le million d’exemplaires vendus alors que la DS n’avait mis que 4 semaines pour passer cette barre symbolique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur