SoC Odin : LG veut s’émanciper de Qualcomm

ComposantsMobilitéSmartphones
Quiz ARM

Attendu depuis plus d’un an, le SoC maison de LG, connu sous le nom de code Odin, pourrait entrer en production de masse très prochainement. Le constructeur sud-coréen poursuivrait ainsi ses efforts d’intégration verticale à l’instar du rival national Samsung.

Partenaire de Qualcomm pour l’intégration des SoC Snapdragon dans ses smartphones, LG développe également ses propres processeurs d’applications pour smart TV, mais aussi pour smartphones. Début 2014, le SoC “Odin” avait ainsi été entraperçu sur le site de benchmark AnTuTu.

Bientôt la production de masse

La suite logique : l’entrée en production de cette puce qui émanciperait ainsi LG de toute dépendance à Qualcomm. Un revirement stratégique qui permettrait également au constructeur de différencier ses smartphones à l’heure où une grande majorité de terminaux mobiles haut de gamme ont tous en commun les puces Snapdragon de Qualcomm.

C’est le site sud-coréen etnews qui indique ainsi que le SoC Odin devrait entrer en production de masse très prochainement. Il précise qu’il ne devrait toutefois pas être disponible à temps pour le lancement du LG G3, le futur fer de lance du constructeur.

Sous licence ARM

Fin mai 2013, on apprenait que LG avait contracté une licence Cortex-A50 ainsi qu’une autre pour la dernière génération de GPU Mali auprès d’ARM. Le SoC Odin devrait toutefois être basé sur les micro-architectures ARM 32 bits : 4 cœurs Cortex-A7 (LITTLE) associés à 4 autres Cortex-A15 (big) suivant la technologie ARM big.LITTLE. En effet, le constructeur sud-coréen dispose également de licences pour les micro-architectures Cortex-A7 et Cortex-A15. Une version à quatre cœurs serait également prévue. Celle-ci intègrerait le processeur graphique Mali-T604 tandis que le SoC avec processeur octo-cœur serait pourvu du GPU plus haut de gamme, Mali-T670.

Selon la source sud-coréenne, c’est TSMC qui serait partenaire de LG pour produire la puce Odin. Le fondeur pure player grave notamment les puces de Qualcomm et gère également une partie de la production du futur SoC A8 d’Apple (l’autre partie étant assurée par Samsung).

Si l’idée d’un SoC « maison » destiné à des futurs smartphones de la marque est évoquée depuis plus d’un an, elle devrait donc se concrétiser en 2014.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur