Tizen appelé à s’imposer comme le premier alternatif des OS mobiles

Poste de travail
Tizen project, OS mobile

Grâce au soutien de Samsung et d’Intel, Tizen pourrait rapidement s’emparer de la 5e place sur le marché mondial des OS mobiles selon ABI Research. C’est sans compter sur Firefox OS.

Entre Firefox OS, Sailfish OS avec le nouvel entrant Jolla, ou les dérivés de Linux comme Tizen, Ubuntu mobile voire le pourquoi pas retour de WebOS, les systèmes d’exploitation pour smartphones n’ont cessé d’enrichir le marché ces derniers temps à travers des lancements d’offres plus ou moins programmés pour la seconde moitié de l’année 2013. Si, pour l’heure, le carré de tête est conservé par Android, iOS, Blackberry et Windows Phone (pas nécessairement dans l’ordre), se pose la question de qui s’emparera de la 5e place.

Pour le cabinet ABI Research, il ne fait aucun doute que ce sera Tizen. « Le fort soutien d’Intel et Samsung va permettre à Tizen de dépasser rapidement les autres OS mobiles Linux challengers », estime l’analyste Joshua Flood.

Un marché mûr pour l’alternative

Selon lui, le marché est mûr pour accueillir un, voire plusieurs, nouveaux OS mobiles. « D’autres segments de l’écosystème mobile sont prêts pour qu’un nouveau système d’exploitation mobile usurpe la domination d’Apple et de Google sur le marché, poursuit l’analyste. Les opérateurs de réseaux mobiles, notamment en Asie, ont cherché d’autres options. Le refus d’Apple de modifier son système d’exploitation permettant aux opérateurs d’ajouter des services personnalisés ou de différencier leurs marques est l’un des facteurs clés de leur mécontentement. »

Un mécontentement dont pourrait rapidement tirer profit Tizen, donc. Les opérateurs asiatiques KT, NTT DoCoMo, et SK Telekom ont promis de soutenir l’OS mobile en Asie. Région qui devrait constituer près de 65% du marché mondial de Tizen. En Europe, Orange et Vodafone pourraient s’intéresser aux futurs terminaux mobiles Tizen que ne manquera pas de produire Samsung. Tizen a notamment pour objet de succéder bada, le précédent OS du groupe coréen.

Affrontement Tizen – Firefox OS ?

Il faudra néanmoins compter avec Firefox OS. Son éditeur Mozilla a réussi à signer une flopée de partenariats. Dont ZTE, Huawei, LG et Alcatel One Touch côté constructeurs, et même le fabricant Foxconn. Côté opérateurs, Deutsche Telekom, Telefonica ou encore Telenor se sont engagés, lors du MWC 2013, à soutenir le mouvement.

Que ce soit Tizen, Firefox OS ou Sailfish OS (on n’est pas à l’abri d’une surprise) qui s’empare de la cinquième place du classement mondial des OS mobile, il est quasiment certain que cette montée d’offres aura un impact sur les grands du secteur. Selon ABI, ils pourraient équiper 135 millions de smartphones d’ici les 5 prochaines années. Quelques dizaines de millions de moins que le volume de smartphones vendus au premier trimestre 2013.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur