Yahoo poussé par ses actionnaires à racheter AOL

Régulations

Starboard Value LP demande à Yahoo! de profiter de son regain de trésorerie pour se rapprocher d’AOL. Pendant ce temps, la firme continue à faire le ménage dans ses services.

Un des services qui a fait le succès de Yahoo devrait bientôt tirer sa révérence : Yahoo Directory. C’est avec cet annuaire lancé début 1994 que la société a démarré son activité, avant d’aborder d’autres secteurs. Ce service ne soufflera jamais sa vingtième et unième bougie, la société ayant annoncé souhaiter mettre fin à ce service le 31 décembre 2014.

Mais ce n’est pas tout. Ce mardi 30 septembre, le service Education fermera ses portes. Ce site servait de trait d’union entre les utilisateurs et les enseignants, ou du contenu éducatif. L’application Qwiki, qui permet de créer de courtes vidéos, terminera pour sa part sa carrière le premier novembre prochain.

Un rapprochement avec AOL ?

La firme américaine pourrait toutefois profiter de son solide trésor de guerre, acquis au travers des parts qu’elle possède dans Alibaba (voir l’article « Alibaba, le sésame vers le renouveau de Yahoo ? »), pour lancer de nouvelles acquisitions. L’actionnaire Starboard Value LP a ainsi transmis une lettre à la direction de Yahoo, afin de lui demander de racheter AOL.

Une rumeur qui n’est pas nouvelle : fin 2005, Yahoo envisageait déjà le rachat d’AOL (voir « AOL : un nouveau candidat, Yahoo »). En 2008, c’est une fusion avec AOL qui était évoquée (voir « OPA sur Yahoo : News Corp et AOL reviennent dans la danse »). Une rumeur encore relancée fin 2010 (voir « Yahoo serait racheté par AOL – ou l’inverse ? »).

A lire aussi :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur