Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cinq tendances qui bouleversent la connectivité Cloud

Selon Gartner, le marché mondial des services de cloud public atteindra 397 milliards $ en 2024.
Le potentiel du Cloud est immense et représente autant de défis que d’opportunités pour les entreprises qui doivent faire des choix stratégiques pour en tirer parti tout en garantissant efficacité, sécurité et évolutivité.

Les principales tendances qui se dessinent en matière de connectivité cloud ne sont pas seulement des changements technologiques, mais modifient fondamentalement la manière dont les entreprises interagissent avec les données, gèrent les informations et utilisent la technologie pour la croissance et l’innovation.

Tendance 1 : Gérer la complexité de l’adoption du multicloud

En 2024, plus de 75 % des grandes entreprises adopteront des environnements hybrides ou multiclouds, marquant ainsi un changement majeur des infrastructures IT. Cette tendance représente une évolution vers une plus grande résilience et adaptabilité.

Le passage à des applications cloud distribuées s’accompagne de défis tels que la connexion de nouveaux Clouds, la migration des données et la création d’interfaces. Pour donner leur plein potentiel une faible latence est nécessaire entre les charges de travail et les utilisateurs, ainsi que des performances stables pour les applications interactives et à fort volume.

De plus, l’intégration de fournisseurs régionaux peut engendrer des coûts et une complexité supplémentaire.

Malgré ces obstacles, les avantages sont importants. Les architectures distribuées basées sur du multi cloud ou hybrid cloud permettent d’optimiser et rationaliser en continu l’architecture applicative. Les gains de performance couplés à une haute disponibilité se reflètent par une productivité accrue. La sécurité des données sensibles est renforcée et les coûts de sortie du cloud sont réduits grâce à l’utilisation de réseaux privés.

Pour réaliser cette transformation, les entreprises se dirigent de plus en plus vers des partenaires spécialistes de la connectivité privée multicloud. Ils sauront les orienter rapidement vers des architectures répondant à leur besoin précis, routées au plus près des services et des utilisateurs, et prenant en compte les particularités techniques de ce type de connectivité.

Les solutions de connectivité managées sont attractives grâce aux garanties supplémentaires qu’elles apportent notamment sur les délais de mise en œuvre, la qualité du réseau ou encore et la visibilité applicative. Cette dernière alimentera de manière efficace le pilotage de l’infrastructure applicative. Enfin, les déploiements sur de multiples régions gérés par un fournisseur unique se trouveront facilités.

Tendance 2 : Tirer parti du Edge Computing pour la prise de décisions en temps réel

L’Edge Computing est plus que jamais d’actualité, notamment dans les secteurs où le traitement des données en temps réel est nécessaire. Gartner prévoit qu’en 2025, plus de 50 % des données des entreprises seront traitées en dehors des datacenters traditionnels. Cette tendance souligne l’importance du Edge Computing qui permettra une prise de décision plus rapide grâce au traitement des données au plus près de leur source.

Grâce aux des connexions privées, plus économiques, et à la proximité des centres de service, l’Edge Computing permet une prise de décision plus rapide et plus efficace. La diversité des fournisseurs de connectivité facilite également l’accès à des solutions adaptées aux besoins spécifiques de chaque organisation.

Toutefois, cette pratique représente un défi notamment en termes de sécurité et d’acheminement des données. La multiplication des points d’accès et la complexité de la gestion des infrastructures distribuées exposent les données à de nouveaux risques de piratage et de cyberattaques. De plus, l’optimisation du routage des données en continu pour garantir une performance optimale et une sécurité accrue s’avère un défi technique complexe.

Pour pallier ces défis, les entreprises se tournent de plus en plus vers des solutions managées de connectivité cloud pour un traitement efficace et sécurisé de leurs données.

Tendance 3 : Exploiter l’IA pour des business modèles compatibles avec le cloud

L’intelligence artificielle (IA) et le Machine Learning (apprentissage automatique) sont en train de transformer le monde des affaires. Dans les années à venir, ils représenteront la majorité des ressources informatiques dans le cloud.

L’IA a le potentiel d’améliorer considérablement la prise de décision et de rationaliser les opérations. Elle peut automatiser les tâches répétitives, analyser les données pour identifier les tendances et prédire les résultats.

Cependant, l’intégration de l’IA n’est pas sans défis. Les entreprises doivent disposer d’une infrastructure compatible avec l’IA et d’une main-d’œuvre qualifiée pour l’utiliser. Elles doivent également gérer efficacement les données volumineuses générées par l’IA. Pour cela une stratégie basée sur un réseau privé à haut débit pourra garantir la performance des transferts de données à moindre coût, la fluidité des transactions avec l’IA, et la sécurité.

En outre, les entreprises doivent considérer les contraintes de régulation sur la gestion de données, et considérer des approches de cloud hybride.

Tendance 4 : Sécuriser les données critiques en périphérie de réseau

L’adoption croissante du cloud par les entreprises s’accompagne d’une responsabilité accrue en matière de sécurité des données. En effet, la périphérie du réseau, où les données sont de plus en plus stockées et traitées, devient une cible privilégiée pour les cyberattaques.

Face à l’augmentation prévisible des cyberattaques dans les années à venir, les entreprises doivent impérativement adopter une posture proactive pour protéger leurs données critiques.

Mettre en place des défenses robustes est crucial. Cela implique l’utilisation de technologies de sécurité renforcées, telles que le chiffrement des données et l’authentification multi-facteur. De plus, le respect des réglementations en vigueur est essentiel pour garantir la protection des données sensibles.

Pour les données en transit, la protection inclut des pratiques telles que la segmentation de réseaux privés, l’analyse et la protection des données au niveau des interfaces de périphérie.

Dans un contexte très dynamique de l’évolution des besoins métiers mais aussi des postures de sécurité, les entreprises doivent prêter soin à l’agilité des solutions réseaux et de virtualisation de la sécurité qu’elles mettent en œuvre.

Une stratégie de sécurité du cloud claire et efficace est indispensable et doit définir les rôles et responsabilités, les procédures de sécurité et les plans de réponse aux incidents, et définir les implications sur la connectivité.

Tendance 5 : Moderniser son infrastructure à l’ère du numérique

Le monde numérique évolue rapidement, et les entreprises doivent s’adapter pour rester compétitives. En 2024, la modernisation de l’infrastructure informatique sera un élément clé pour réussir. La transition vers des architectures cloud-natives est en cours et d’ici 2028, la plupart des charges de travail seront dans le cloud.

Cela signifie que les entreprises doivent mettre à jour leur infrastructure pour profiter des avantages du cloud, tels que l’agilité, l’évolutivité et la rentabilité. Cependant, la modernisation de l’infrastructure n’est pas une simple mise à niveau des systèmes existants. Il s’agit d’une transformation complète qui nécessite de repenser la façon dont l’informatique est utilisée au sein de l’entreprise.

Ce changement peut être complexe et perturbateur.

Les solutions managées de connectivité cloud peuvent jouer un rôle essentiel dans la conception et la mise en œuvre de ces nouvelles infrastructures. Elles permettent aux entreprises de se connecter au cloud de manière sécurisée et fiable, et de tirer parti des dernières technologies sans avoir à investir dans leur propre infrastructure.

Une autre leçon importante que les entreprises intègreront de plus en plus en 2024, est le besoin d’évaluer régulièrement et d’adapter éventuellement leur stratégie Cloud. En effet, les entreprises disposent maintenant de recul sur leur migration, et sont en position d’intégrer de nouvelles données, comme la gestion et la prédictibilité des coûts, l’adéquation de l’offres de service de leur fournisseur de Cloud public privilégié, la prise en compte de risques lié par exemple aux stratégies principalement mono fournisseur, entre autres.

Ainsi, une des thématiques émergentes en 2024 sera de ré-évaluer le socle constitué par le réseau et l’infrastructure afin qu’il puisse supporter de nouveaux scénarios d’évolution. Pour cela il est important de travailler avec des spécialistes de ces problématiques, à même de traduire ces besoins en architectures et plans d’exécution concrets.

Recent Posts

GitHub, là où les secrets zombies sont autant de points d’accès pour les hackers

Un zombie est créé lorsqu'un secret est exposé mais non révoqué, restant ainsi un vecteur…

5 jours ago

Travailler avec des assistants IA : les 5 bonnes pratiques

ChatGPT a eu un succès des plus fulgurants. Ce succès a marqué le début d’une…

1 semaine ago

Quel est l’impact de l’IA sur les enjeux d’accessibilité ?

À partir du 28 juin 2025, date de l’entrée en vigueur de la directive européenne…

2 semaines ago

Le MSSP AD, un formidable outil pour sécuriser son Active Directory efficacement ?

Un Managed Security Service Provider Active Directory (MSSP AD) s’appuie sur des outils conçus pour…

2 semaines ago

NIS 2 : un défi majeur pour les entreprises en 2024

Face au niveau de sophistication croissant des cyberattaquants, qui disposent d’outils toujours plus innovants, ciblant…

2 semaines ago

De l’usage vertueux de l’IA : les 10 atouts essentiels des outils de sécurité basés sur l’IA

Voici en 10 points, les possibilités qu’offre l’IA pour optimiser vos systèmes de cybersécurité.

2 semaines ago