Pour gérer vos consentements :

Cloud : Amazon adopte Active Directory pour contrer Azure

AWS, le service Cloud d’Amazon, lance un service d’annuaire sous Active Directory, la technologie de gestion des droits des utilisateurs de Microsoft. Le service, qui vient enrichir l’offre Directory Service du leader du Cloud, fonctionne sous Windows Server 2012 R2 et permet de faire tourner des applications Microsoft (comme SharePoint ou SQL Server) s’appuyant sur des services d’annuaire. Le service d’AWS fonctionne aussi avec les annuaires Active Directory on-premise, « fournissant aux utilisateurs et groupes d’utilisateurs un accès aux ressources de n’importe quel domaine, en utilisant l’authentification unique (SSO) », écrit AWS dans un communiqué.

Une fois provisionné, le service Active Directory prend la forme d’une paire de contrôleurs de domaine connectés au Cloud privé virtuel de l’entreprise. Les deux contrôleurs fonctionneront dans deux « zones de disponibilité différentes » (Availability Zones en jargon AWS), autrement dit dans deux datacenters différents, dans la région retenue par le client. Le service prend en charge le monitoring, la restauration, la réplication de données, les snapshots et les mises à jour.

Barrer la route à Azure

AWS offre aux entreprises un essai gratuit de 750 heures, après quoi le service est facturé à partir de 0,4 $ de l’heure. Notons que Amazon propose trois options : un annuaire simplifié compatible Active Directory (Simple AD basé sur Samba 4, conseillé pour moins de 5 000 utilisateurs), une édition entreprise (qui propose l’essentiel des fonctions de la technologie Microsoft et l’intégration entre on-premise et Cloud) et un connecteur (permettant de connecter on-premise et Cloud sans synchronisation complexe).

Pour le leader du Cloud, ce lancement apparaît clairement comme une façon de barrer la route à Microsoft, qui utilise la disponibilité de son annuaire tant sur Azure qu’au sein de nombreux environnements IT en entreprise pour faciliter la transition de ses clients vers le Cloud.

A lire aussi :

Cloud : AWS solide leader, Azure challenger le plus sérieux

Cloud : un assistant pour connecter Active Directory à Azure

HPE et Microsoft Azure, pour le business et pour l’hybride

Crédit photo : shutterstock

Recent Posts

Science & Vie lance son Incubateur

Avis aux ingénieurs, inventeurs, startuppeurs...Lancé en partenariat avec l’INPI, l’accélérateur de startup 50partners, et les…

7 heures ago

À quoi s’attendre avec les PC Copilot+ ?

Les premiers « PC Copilot+ » arrivent sur le marché en juin. Tour d'horizon des…

8 heures ago

Slack défend sa politique d’exploitation de données

Attaqué sur son usage des données des clients pour l'entraînement d'IA, Slack tente de justifier…

15 heures ago

Ce qui change avec la version 2024 du référentiel d’écoconception de services numériques

Un an et demi après sa publication initiale, le RGESN est mis à jour. Tour…

1 jour ago

Microsoft x Mistral AI : l’Autorité britannique de la concurrence renonce à enquêter

Le régulateur britannique de la concurrence renonce à une enquête approfondie sur le partenariat de…

1 jour ago

MFA obligatoire sur Azure : ce que prépare Microsoft

À partir de juillet 2024, Microsoft imposera progressivement le MFA pour certains utilisateurs d'Azure. Aperçu…

2 jours ago