Pour gérer vos consentements :

DNS : Cloudflare lance son service 1.1.1.1 gratuit sur iOS et Android

Cloudflare avait lancé son service DNS (acronyme anglais de “Domain Name Service”, ou « système de noms de domaine » en français) 1.1.1.1 gratuit le premier avril dernier (Quatre « 1 » faisant référence au 4/1 (1er avril en anglais)). La société le propose maintenant aux internautes via des applications mobiles pour iOS et Android.

Une app bouton

Avec la version 1.1.1.1, les utilisateurs doivent modifier les serveurs DNS préférés de leur connexion Internet locale et les paramètres fournis par leur fournisseur d’accès à l’aide de l’adresse IP 1.1.1.1 https://1.1.1.1 de Cloudflare.

La société dirigée par Matthew Prince simplifie désormais l’utilisation sur terminaux mobiles de son service 1.1.1.1 en appuyant sur simplement un bouton. C’est en effet ainsi que les applications mobiles lancées par Cloudflare se présentent.

En guise de rodage, l’entreprise américaine fondée en 2004 avait lancé des moutures bêta de ses apps le mois dernier. La société précise, dans un billet de blog, que « nos clients bêta sont incroyables. Ils ont découvert des bugs et des problèmes de configuration, non seulement avec l’application, mais également avec les opérateurs de téléphonie mobile. »

Vitesse et confidentialité des données

Le service DNS 1.1.1.1 de Cloudflare tire parti de l’infrastructure réseau étendue du groupe pour effectuer des recherches de noms de domaine extrêmement rapidement, connectant les utilisateurs aux serveurs géographiquement plus proches d’eux.

Le service est axé sur la confidentialité en ne consignant aucune adresse IP sur disque et en effaçant tous les journaux de transactions dans les 24 heures. « Nous nous sommes engagés à ne jamais écrire les adresses IP d’interrogation sur le disque et à effacer tous les journaux dans les 24 heures, » précisait en effet le groupe lors du lancement de 1.1.1.1.

Toutefois, le DNS est, par nature, non chiffré. Le FAI pourra donc toujours collecter votre historique de navigation sur le Web.

Le DNS de Cloudflare supporte à la fois DNS-over-TLS et DNS-over-HTTPS. La société estime que le support de HTTPS incitera les éditeurs de navigateurs et de systèmes d’exploitation à supporter son protocole. Le DNS de Cloudflare peut se targuer d’un temps de « résolution » DNS avec un temps de réponse inférieur à 15 ms. Il est de 20 ms pour OpenDNS et de plus de 30 ms pour le DNS de Google. On peut donc dire qu’il s’agit du « résolveur » DNS le plus rapide du marché.

Initialement à l’origine d’un service visant à lutter contre les attaques DDoS, Cloudflare se préparerait à une entrée en bourse (IPO) au premier semestre 2019, indiquait Reuters le mois dernier.

(Crédit photo : @Cloudflare)

Recent Posts

FinOps : la spécification FOCUS dépassera-t-elle le IaaS ?

Premier stade de maturité atteint pour le projet FOCUS (FinOps Open Cost & Usage Specification),…

7 heures ago

CentOS en fin de vie : quelques portes de sortie

Le 30 juin 2024, c'en sera fini du projet CentOS. Parallèlement aux initiatives de Red…

10 heures ago

GenAI : Anthropic lance Claude 3.5 Sonnet

Trois mois après le lancement de Claude, sa gamme de LLM, Anthropic lance une mise…

11 heures ago

Kaspersky banni aux États-Unis : les grandes lignes du dispositif

Déjà banni des réseaux fédéraux étasuniens, Kaspersky l'est désormais dans tout le pays. Que prévoit…

14 heures ago

HP adhère avec modération au concept du PC Copilot+

HP lance ses premiers PC Copilot+, mais les met en avant sous une marque spécifique…

1 jour ago

Controversé, l’index de transparence LLM de Stanford passe en v2

Stanford a récemment actualisé son index de transparence des LLM, l'étendant à 14 fournisseurs dont…

2 jours ago