Pour gérer vos consentements :
Categories: LogicielsOpen Source

La Fondation Linux calme les ardeurs de Linus Torvalds

En janvier dernier, le créateur du noyau Linux, Linus Torvalds, s’était déclaré indifférent à la diversité des contributeurs au code source, après avoir balayé les critiques concernant la violence de propos échangés à l’encontre de développeurs sur la liste de diffusion dédiée au développement du noyau Linux (LKML). La Fondation Linux, qui sponsorise les travaux de Torvalds, a pris le contre-pied de son joker, lundi 9 mars, en publiant un nouveau code de conduite dédié au règlement des conflits.

Linux en panne de diversité

Les contributeurs du noyau qui se sentent « personnellement agressés, menacés ou mis à l’écart » sont invités à contacter le conseil technique consultatif de la fondation ou l’un de ses membres, peut-on lire dans le ‘Code of Conflict‘ sur git.kernel.org. Le but : privilégier une médiation interne et obtenir une résolution amiable. « Les conflits concernant le code (du noyau) existent et doivent exister. Mais les insultes personnelles ou les injures ne sont pas les bienvenues », a expliqué dans un billet de blog Jim Zemlin, le directeur du consortium.

L’industrie du logiciel a tout intérêt à s’ouvrir à la diversité, a-t-il ajouté. « Bien que le ‘Code of Conflict’ ne traite pas directement du sujet, c’est une étape clé pour affirmer que le dialogue est important dans une communauté Open Source et que tous sont les bienvenus ».

Lire aussi :
Noyau Linux : le ‘big business’ prend le pas sur les développeurs bénévoles
Jim Zemlin : « Alimenter le vivier de professionnels Linux est une priorité »

Recent Posts

Numérique responsable : les choix de Paris 2024

Bonnes pratiques, indicateurs, prestataires... Aperçu de quelques arbitrages que le comité d'organisation de Paris 2024…

14 heures ago

Programme de transfert au Campus Cyber : point d’étape après un an

Le 31 mars 2023, le PTCC (Programme de transfert au Campus Cyber) était officiellement lancé.…

16 heures ago

Worldline fait évoluer sa gouvernance des IA génératives

Nicolas Gour, DSI du groupe Worldline, explique comment l’opérateur de paiement fait évoluer sa gouvernance…

18 heures ago

À trois mois des JO 2024, le rappel cyber de l’ANSSI

Comme avant la Coupe du monde de rugby, l'ANSSI dresse un état des lieux de…

19 heures ago

Ce que Llama 3 dit de l’évolution des LLM

Diverses tendances animant l'univers des LLM transparaissent en filigrane du discours de Meta sur Llama…

4 jours ago

APT44, bras armé cyber de la Russie

Mandiant a attribué un APT à Sandworm, considéré comme le principal groupe cybercriminel à la…

5 jours ago