Pour gérer vos consentements :
Categories: BusinessCloud

Bleu : Orange et Capgemini créent un cloud hyperscale français

Oublié le fiasco du cloud souverain à la française de 2015 ? Moins de deux semaines après la présentation de la nouvelle stratégie cloud nationale par le gouvernement français, Orange et Capgemini annoncent leur intention de créer la société « Bleu ».

Le fournisseur de services cloud en devenir répondrait « aux besoins de souveraineté » de l’Etat français, d’administrations publiques et d’entreprises soumises à des exigences spécifiques en matière de confidentialité et de sécurité. Les opérateurs d’importance vitale (OIV) et les opérateurs de services essentiels (OSE) sont concernés. L’Etat, la fonction publique, les collectivités territoriales et les hôpitaux le sont également, ont indiqué l’entreprise de services du numérique (ESN) et l’opérateur historique français.

Bleu futur « cloud de confiance »

Présenté comme un cloud hyperscale « de confiance », opérant sous les juridictions françaises et européennes, Bleu travaillera avec des partenaires, dont le groupe américain Microsoft, dans un premier temps. Les clients de Bleu pourront ainsi accéder à la suite Microsoft 365 et aux services cloud Azure, dans « un environnement indépendant ».

Quelles seront les garanties ? La gouvernance de Bleu s’appuiera sur des principes clés :

Capgemini et Orange seront les investisseurs majoritaires de Bleu. L’immunité de l’entreprise à l’égard de législations extraterritoriales, son indépendance économique  et les garanties en matière de transfert de données seront respectées, selon ses promoteurs. Le contrôle des applications cloud se fera à partir d’une infrastructure isolée, basée sur des datacenters en France. En outre, « les centres de données de Bleu seront séparés de manière stricte des centres de données internationaux de Microsoft ».

En conséquence, les services fournis par Bleu devraient obtenir le label « cloud de confiance ». Il est décerné par les pouvoirs publics français aux services qui respectent les exigences de sécurité associées au visa SecNumCloud de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Celle-ci a déjà accueilli favorablement ce projet.

Bleu devrait prochainement rejoindre l’initiative européenne Gaia-X.

(crédit photo @aiman_ezzat)

Recent Posts

L’évolution fonctionnelle de Twitter/X sous l’ère Elon Musk

Voilà un an et demi qu'Elon Musk a acheté Twitter. Coup d'œil sur quelques fonctionnalités…

7 heures ago

Une migration d’ERP perturbe l’activité de VMware

En raison de la migration de son ERP (SAP) vers celui de Broadcom (Oracle), VMware…

12 heures ago

Green AI, AI for green… Un état des lieux entre ChatGPT et la CSRD

D'Air France à Worldline, 45 organisations ont témoigné sur la synergie entre IA et écologie.…

1 jour ago

iPhone : Apple accélère la fabrication en Inde

Apple assemblerait désormais environ 14 % de la production d'iPhone en Inde, ce qui confirme…

1 jour ago

Avec Chrome Enterprise Premium, Google recycle son zero trust

Sous la bannière Chrome Enterprise Premium, Google resserre les liens entre son navigateur et son…

1 jour ago

Marché du PC en 2024 : vers un retour au business de l’avant Covid ?

Les expéditions de PC sont proches du niveau de 2019. Après le ralentissement post-pandémique, les…

1 jour ago