Pour gérer vos consentements :
Categories: Data & Stockage

CDO : quand le responsable des données joue l’équilibriste

Comment évolue votre fonction et vos budgets en 2023 ? La question a été posée à 600 responsables des données (chief data officers ou CDO).

Wakefield Research a réalisé le sondage pour le fournisseur de solutions Informatica.

Voici 10 des principaux résultats de l’enquête* internationale :

1. 68% de l’ensemble des répondants prévoient une hausse des investissements dédiés à la gestion de données cette année 2023
2. Ce taux atteint 73% chez les responsables de données pour lesquels la data et l’efficacité opérationnelle sont en phase
3. 76% des CDO qui considèrent « alignées » les stratégies data et commerciales de leur organisation ont le contrôle total de leur budget
4. Les stratégies sont orientées avant tout vers : la « data fabric » et le maillage de données, l’observabilité, la conformité et les enjeux RSE
5. Les priorités les plus souvent citées sont :

– Améliorer la gouvernance (pour 52% du panel)
– Améliorer la littératie des données (46%)
– Obtenir une vue « holistique » du client (45%),
– Renforcer la protection et la sécurité des données (44%)
– Moderniser l’infrastructure data cloud (43%)

6. Le principal obstacle à la mise en oeuvre : une vue incomplète du patrimoine de données
7. 55% des sondés déclarent gérer plus de 1000 sources de données
8. 1 CDO interrogé sur 2 utilise cinq outils dédiés ou plus
9. La hausse à venir des sources de données ne fait pas de doute pour 9 répondants sur 10
10. 83% de ceux qui contrôlent les budgets se disent plus à même d’atteindre les objectifs

CDO : aligner données et performance

« Les CDO se concentrent davantage sur la facilitation d’objectifs métiers plutôt que sur des objectifs purement techniques », a déclaré Jitesh Ghai, EVP et CPO d’Informatica. Selon lui, aligner stratégies data et objectifs commerciaux permet aux organisations de mieux rivaliser.

L’intelligence artificielle contribue à l’élévation des attentes dans ce domaine.

Selon une autre étude (Gartner), à horizon 2026, le déploiement automatisé de métriques de confiance dans les écosystèmes de données mondiaux limitera drastiquement le recours aux intermédiaires externes et réduira « de moitié » le risque de partage non consenti de données.

*Enquête menée par Wakefield Research auprès de 600 CDO, CAO et CDAO, entre le 9 et le 22 novembre 2022. États-Unis, Europe et région Asie-Pacifique sont concernés.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

FinOps : la spécification FOCUS dépassera-t-elle le IaaS ?

Premier stade de maturité atteint pour le projet FOCUS (FinOps Open Cost & Usage Specification),…

7 heures ago

CentOS en fin de vie : quelques portes de sortie

Le 30 juin 2024, c'en sera fini du projet CentOS. Parallèlement aux initiatives de Red…

11 heures ago

GenAI : Anthropic lance Claude 3.5 Sonnet

Trois mois après le lancement de Claude, sa gamme de LLM, Anthropic lance une mise…

11 heures ago

Kaspersky banni aux États-Unis : les grandes lignes du dispositif

Déjà banni des réseaux fédéraux étasuniens, Kaspersky l'est désormais dans tout le pays. Que prévoit…

14 heures ago

HP adhère avec modération au concept du PC Copilot+

HP lance ses premiers PC Copilot+, mais les met en avant sous une marque spécifique…

1 jour ago

Controversé, l’index de transparence LLM de Stanford passe en v2

Stanford a récemment actualisé son index de transparence des LLM, l'étendant à 14 fournisseurs dont…

2 jours ago