Pour gérer vos consentements :

Cloud monitoring : pourquoi Splunk s’offre SignalFx

Splunk, multinationale de l’analyse de données machine, a annoncé acquérir pour la somme de 1,05 milliard de dollars SignalFx.

Fondée en 2013 à San Mateo (Californie), SignalFx fournit une plateforme SaaS de suivi en temps réel d’infrastructures cloud, d’applications et de microservices.

Voici trois des motivations de Splunk qui expliquent ce rachat :

1. Renforcer ses capacités dans les domaines de la gestion des opérations informatiques et de la performance des applications (APM). Qu’elles soient dans le cloud ou sur site.

2. Fournir aux équipes IT et aux développeurs une plateforme de monitoring de « l’ensemble du cycle de vie des applications d’entreprise », selon les termes communiqués par Doug Merritt, CEO de Splunk.

3. Se doter de talents supplémentaires. Un « ajout majeur », selon le dirigeant.

Performance applicative

Splunk fait clairement le choix de la croissance externe pour étoffer son offre.

L’an dernier, par exemple, Splunk a racheté VictorOps, un fournisseur de solutions DevOps de gestion d’incidents, et Phantom Cyber Corporation, dans le domaine des solutions d’orchestration et d’automatisation de gestion des incidents de sécurité (SOAR).

Pour un total de 470 millions de dollars (120 M$ pour VictorOps et 350 M$ pour Phantom).

Avec SignalFx, le montant grimpe et la gestion de la performance applicative l’emporte.

« Le monde s’oriente toujours plus vers des architectures complexes basées sur le cloud », a déclaré Karthik Rau, fondateur et CEO de SignalFx. Ensemble, « Splunk et SignalFx constituent la nouvelle approche pour surveiller et étudier les infrastructures et les applications cloud en temps réel, par le biais de logs, de métriques ou du traçage ».

Splunk prévoit de boucler ce rachat au second semestre de son exercice fiscal, clos fin janvier 2020. Une opération réalisée à 60% en numéraire et à 40% par actions de Splunk.

https://twitter.com/signalfx/status/1164270746987716609

Recent Posts

FinOps : la spécification FOCUS dépassera-t-elle le IaaS ?

Premier stade de maturité atteint pour le projet FOCUS (FinOps Open Cost & Usage Specification),…

6 heures ago

CentOS en fin de vie : quelques portes de sortie

Le 30 juin 2024, c'en sera fini du projet CentOS. Parallèlement aux initiatives de Red…

9 heures ago

GenAI : Anthropic lance Claude 3.5 Sonnet

Trois mois après le lancement de Claude, sa gamme de LLM, Anthropic lance une mise…

10 heures ago

Kaspersky banni aux États-Unis : les grandes lignes du dispositif

Déjà banni des réseaux fédéraux étasuniens, Kaspersky l'est désormais dans tout le pays. Que prévoit…

13 heures ago

HP adhère avec modération au concept du PC Copilot+

HP lance ses premiers PC Copilot+, mais les met en avant sous une marque spécifique…

1 jour ago

Controversé, l’index de transparence LLM de Stanford passe en v2

Stanford a récemment actualisé son index de transparence des LLM, l'étendant à 14 fournisseurs dont…

1 jour ago