Pour gérer vos consentements :
Categories: CyberguerreSécurité

Comment fonctionne le Commandement de la cyberdéfense (COMCYBER)

Florence Parly, ministre des Armées, a inauguré le 3 octobre 2019, le premier bâtiment entièrement dédié au Commandement de la cyberdéfense (COMCYBER), à Saint-Jacques-de-la-Lande (35), au sein du quartier Stéphant.

Baptisé «  Commandant Roger Baudouin », en hommage à cet éminent spécialiste en cryptographie, le bâtiment de 11 350 m² réparti sur 3 niveaux, a été conçu spécifiquement par le Service d’infrastructure de la défense (SID) pour accueillir près de 400 « cybercombattants ».

L’occasion de revenir sur le rôle du COMCYBER commandé depuis le 1er septembre 2019 par le général de division aérienne Didier Tisseyre.

La mission

Depuis 2017, le COMCYBER commande et coordonne l’ensemble des forces de cyberdéfense des armées françaises. Placé sous l’autorité directe du chef d’état-major des armées, il a la responsabilité de la Lutte informatique défensive (LID) sur le périmètre du ministère des Armées et assure  sa coordination opérationnelle via une Posture permanente de cyberdéfense (PPC).

Créée par la loi de programmation militaire 2019-2025, la PPC permet de protéger 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 tous les réseaux du ministère des Armées afin d’anticiper et réagir à toute attaque contre les intérêts de notre défense.

« La mission du COMCYBER étant avant tout opérationnelle, il est nécessaire de centraliser et de rassembler les énergies autour de cet objectif. Il faut agréger les compétences de tous et les combiner aux outils technologiques disponibles pour pouvoir s’occuper du présent, mais aussi se projeter vers l’avenir, afin de préparer les prochaines opérations dans les meilleures conditions. » affirme le général Didier Tisseyre.

Les unités qui composent le COMCYBER

Le COMCYBER est composé de plusieurs unités qui se regroupent sur le site :

– Le Centre d’analyse de lutte informatique défensive (CALID)
– Le Centre d’audit de la sécurité des systèmes d’information (CASSI)
– Le Centre de la réserve et de la préparation opérationnelle de cyberdéfense (CRPOC)

La 807e compagnie de transmission de l’armée de Terre – qui déploie des moyens cyber sur les théâtres d’opération au profit du COMCYBER – s’installe aussi dans les nouveaux locaux au côté de  la Direction générale de l’armement Maîtrise de l’information (DGA MI).

Photo et illustration : @Ministère de la défense

Recent Posts

NegaOctet se concrétise : quels seront ses premiers usages ?

Le projet « green IT » NegaOctet a officiellement produit ses premiers livrables exploitables. Que…

3 heures ago

Nobelium : un parfum de SolarWinds en France

L'ANSSI attire l'attention sur des campagnes de phishing sévissant en France. Elle les attribue à…

4 heures ago

Hyperconvergence logicielle : la question du rapport qualité-prix

Les offres d'hyperconvergence logicielle dont le Magic Quadrant distingue l'exhaustivité n'apparaissent pas forcément comme les…

5 heures ago

Cinov Numérique : Emmanuelle Roux succède à Alain Assouline

Elue présidente de Cinov Numérique, Emmanuelle Roux affirme le rôle clé des PME de l'IT…

6 heures ago

AWS : une stratégie mainframe qui passe par Micro Focus

AWS lance, en phase expérimentale, un kit de migration mainframe-cloud qui repose sur des outils…

1 jour ago

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

4 jours ago