Pour gérer vos consentements :
Categories: BusinessIA

Elon Musk (xAI) veut construire « un superordinateur » avec des puces Nvidia

La start-up xAI, fondée par Elon Musk, envisage de construire un superordinateur basé sur un grand nombre de puces Nvidia H100 pour alimenter la prochaine version de son chatbot IA Grok, aurait déclaré Musk lors d’une présentation aux investisseurs.

Il souhaite que le supercalculateur soit opérationnel d’ici l’automne prochain.

La société pourrait travailler avec Oracle pour construire le système, a rapporté The Information, citant une présentation aux investisseurs plus tôt ce mois-ci. Le système utiliserait au moins quatre fois le nombre de puces Nvidia H100 en cluster utilisées dans les plus grands systèmes de ce type aujourd’hui, aurait déclaré Elon Musk.

Il a comparé le système aux usines « gigafactory » de Tesla, le qualifiant de « gigafactory du calcul », selon The Information.

Elon Musk a fondé xAI pour concurrencer les systèmes d’IA générative comme OpenAI, qu’il a également cofondé, et Google, après que ces systèmes soient devenus populaires auprès des utilisateurs.

Plus tôt cette année, il a déclaré que le modèle de langage large Grok 2 (LLM) nécessitait 20 000 puces H100 pour s’entraîner, et que Grok 3 nécessiterait 100 000 puces H100 très demandées.

Une levée de fonds de 6 milliards $ pour xAI

xAI a annoncé ce week-end avoir clôturé un cycle de financement de 6 milliards $, donnant à la start-up une valorisation post-financement de 24 milliards $

Lundi, Musk a publié un appel de recrutement sur sa plateforme  X, anciennement Twitter, en écrivant : « Rejoignez xAI si vous croyez en notre mission de compréhension de l’univers, qui nécessite une recherche la plus rigoureuse de la vérité, sans égard à la popularité ou au politiquement correct. »


Yann LeCun vs Elon Musk

Yann LeCun, Chief AI Scientist de Meta, s’est moqué du message de Musk en écrivant sur X :

« Rejoignez xAI si vous pouvez supporter un patron qui :
– prétend que ce sur quoi vous travaillez sera résolu l’année prochaine (pas de pression).
– Prétend que ce sur quoi vous travaillez va tuer tout le monde et doit être arrêté ou mis en pause (oui, des vacances pendant 6 mois !).
– Prétend vouloir une « recherche la plus rigoureuse de la vérité » mais crache des théories du complot folles sur sa propre plateforme sociale. »

Yann LeCun, qui a des antécédents de querelles publiques avec Elon Musk, faisait référence une déclaration de Musk. En avril, il affirmait que l’intelligence artificielle générale avait 10 à 20% de chances de détruire l’humanité dès l’année prochaine.

Il a également fait référence à une lettre signée par Elon Musk et d’autres l’année dernière avertissant que le développement avancé de l’IA devrait être suspendu pendant six mois et a souligné que Musk partageait des messages qui semblaient approuver les théories du complot.

Matthew Broersma, Silicon UK

Illustration : © DR

Recent Posts

Conformité RGPD : l’autoévaluation BCR en 50 questions

La CNIL a produit un outil d'évaluation de maturité pour les projets de BCR. On…

4 heures ago

Comment Accor a basculé son système de réservation sur AWS

La plateforme de réservation du groupe Accor, TARS, est exploitée sur AWS.depuis fin 2023. Une…

5 heures ago

VMware by Broadcom : les frais de fonctionnement réduits, les revenus aussi

Sous l'ère Broadcom, VMware coûte moins... et rapporte moins. Coup d'œil sur sa contribution actuelle…

7 heures ago

OW2con’24 : la protection du S.I à l’honneur

Pour son édition 2024, la OW2con a décerné ses trois Awards à des projets open…

7 heures ago

Atos : Alten reprend Worldgrid pour 270 millions €

Wordgrid et ses 1100 salariés va rejoindre Alten, spécialisé dans l'ingénierie et les services IT,…

8 heures ago

Cloud public : le PaaS croît, AWS décroît

IDC entérine la baisse de la part d'AWS sur le marché mondial du cloud public.

10 heures ago