Pour gérer vos consentements :

Le FBI alerte sur l’explosion de la fraude au président

Le Bureau fédéral d’enquête américain (FBI) base son analyse sur des plaintes déposées aux États-Unis et dans 100 pays auprès des forces de l’ordre et d’institutions financières. 22 143 entreprises sont concernées. La fraude au président aurait dejà coûté 3,1 milliards de dollars. Et les montants que les escrocs ont ainsi tenté de voler auraient bondi de 1 300 % depuis janvier 2015.

Les « scammers » (escrocs à l’origine de l’arnaque) auraient tenté d’obtenir des virements à destination de 79 pays. Mais la majeure partie se concentre dans des banques installées en Chine et à Hong Kong, sa région administrative spéciale, d’après le FBI. Dans certains cas, alerte l’agence fédérale américaine, la fraude au président est suivie par une attaque par ransomware qui chiffre les données et verrouille les terminaux d’utilisateurs appelés à payer pour en reprendre le contrôle.

Tromper la vigilance de cibles en ligne

La fraude au président consiste à obtenir un virement bancaire d’un collaborateur ou d’un partenaire en se faisant passer pour le dirigeant d’une entreprise. L’escroc cible des sociétés qui travaillent avec des fournisseurs ou d’autres entreprises à l’international. Il trompe son monde en usant de techniques d’ingénierie sociale, utilise les réseaux sociaux pour mieux connaître sa cible et lance des opérations d’hameçonnage (phishing), voire de harponnage (spear phishing), pour obtenir un transfert d’argent. Et le phénomène prend de l’ampleur auprès d’entreprises de toutes tailles.

Lire aussi :

Ingénierie sociale : les employés sont-ils le maillon faible de la cybersécurité ?

Créer des ransomwares, une petite entreprise qui rapporte

crédit photo © Rrraum / Shutterstock.com

Recent Posts

Data et analytique : pour quel retour sur investissement ?

EY qualifie de "dépassement des attentes" une utilisation des mégadonnées et de l'analyse avancée à…

9 heures ago

Mobile et systèmes industriels : les chantiers du framework ATT@CK

Passé en v11, le framework MITRE ATT@CK renforce sa matrice Mobile. Il en sera de…

9 heures ago

Cybersécurité : Thales s’offre S21sec et Excellium pour 120 M€

L'acquisition vient renforcer l’offre de Thales dans le conseil, l'intégration et les services managés de…

14 heures ago

Transition numérique : une solide croissance à deux chiffres

Les investissements mondiaux dans les technologies et services de transformation numérique progresseraient de plus de…

1 jour ago

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jeff Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Forbes des 20 personnalités…

2 jours ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

2 jours ago