Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Intel : l’overclocking de SSD en attendant le SATA Express

A l’occasion du prochain Intel Developer Forum (IDF) qui se tiendra au Moscone Convention Center de San Francisco du 10 au 12 septembre 2013, Intel va faire une démonstration d’overclocking… de SSD.

Les explications d’Intel dans une session de l’IDF 2013

S’il est courant d’overclocker (c.-à-d. augmenter la fréquence d’horloge) un processeur, un processeur graphique ou encore de la mémoire vive, les SSD n’entraient pas encore en lice. Les choses s’apprêtent donc à changer dès le mois prochain.

La démonstration sera faite dans le cadre d’une session programmée en date du 10 septembre 2013 dédiée à l’overclocking et intitulée : « AIOS001 – Overclocking Unlocked Intel® Core™ Processors for High Performance Gaming and Content Creation« .

Parmi les sujets de cette session relative principalement à l’overclocking de processeurs, on découvre en effet une ligne quelque peu laconique mais en rien équivoque : « Demonstrating overclocking SSD technology » (« Démontrer l’overclocking de technologie SSD »).

La clé est dans le code de XTU

Le site Myce a d’ores et déjà découvert des bouts de code dans l’utilitaire Extreme Tuning Utility (XTU) d’Intel révélant des options qu’Intel pourrait activer.

Parmi celles-ci, il y a la possibilité de modifier la fréquence d’horloge (en MHz) du contrôleur qui est après tout généralement organisé autour d’un processeur spécialisé. Une autre option permet de fixer le « Power mode » (« mode de puissance ») suivant 3 possibilités : « limited« , « typical » ou « unconstrained« . Dans ce dernier cas, les données peuvent être corrompues et le SSD endommagé eu égard à sa température plus élevée.

Session « Overclocking » de l’IDF 2013

Enfin, il devrait être possible de régler la fréquence de bus de mémoire NAND à 83 MHz ou bien 100 MHz.

Notons qu’il est systématiquement question de SSD Intel pointant du doigt que l’overclocking tel qu’il sera démontré ne devrait être possible que sur les SSD de marque Intel.

Une mise à jour de l’utilitaire XTU pourrait donc prochainement activer ces fonctionnalités « dormantes » et les rendre ainsi accessibles au grand public.

Le SATA Express en filigrane

Il n’en reste pas moins que l’interface SATA III (et ses 600 Mo/s) va rapidement devenir le point limitant l’augmentation de la bande passante des SSD grand public en lecture. Les dispositifs fonctionnant avec le bus PCIe sont d’ailleurs une excellente alternative : 850 Mo/s en lecture séquentielle pour le SSD PCIe MX-Express.

La nouvelle interface SATA Express (révision 3.2 du SATA) avec ses débits pouvant culminer à 16 Go/s réglera ce problème. Elle devrait faire ses débuts avec les chipsets de la gamme 9 Series Z97 (modèle haut de gamme) et H97 (modèle « mainstream ») ainsi qu’avec le chipset X99 destiné aux Haswell-E (gamme HEDT pour « High-End Desktop »).

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago