Messagerie : Microsoft interdit Slack à ses salariés

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Les versions Slack Free, Slack Standard et Slack Plus ne fournissent pas les contrôles nécessaires pour protéger correctement la propriété intellectuelle de Microsoft. Les utilisateurs actuels de ces solutions doivent migrer l’historique des discussions et les fichiers liés à Microsoft business vers Microsoft Teams, qui offre les mêmes fonctionnalités et les applications intégrées Office 365, ainsi que les fonctionnalités d’appel et de réunion. »

Voilà ce qu’on peut lire dans une note interne adressée aux employés de Microsoft, publiée par Geekwire.

Officiellement, il s’agirait donc d’une interdiction liée à des problèmes de sécurité, mais officieusement, il s’agit tout simplement d’obliger ses salariés à délaisser Slack pour passer à Teams.

Microsoft évoque les questions de sécurité pour interdire Slack

Nos confrères ajoutent d’ailleurs que Microsoft dispose d’une liste noire des applications à ne pas installer,  dont certaines sont très populaires. L’utilisation des services d’Amazon et de Google est aussi « déconseillée ».

Plus étonnant, il leur est déconseillé la version Cloud de GitHub « pour les types d’informations, de spécifications ou de code hautement confidentielles. La plateforme est une propriété de Microsoft depuis juin 2018.

Quid de la version payante de Slack ? « La version de Slack Enterprise Grid est conforme aux exigences de sécurité de Microsoft. Cependant, nous encourageons l’utilisation de Microsoft Teams plutôt que d’un logiciel concurrent » peut-on lire dans cette note.

Teams vs Slack : concurrence féroce sur la messagerie collaborative B2B

Sur un marché de la messagerie collaborative évalué à 9 milliards de dollars par Quartz at Work,

Slack est confortablement installé dans son siège de leader avec ses 10 millions d’utilisateurs dans plus de 150 payants et vient de réussir son entrée en Bourse.

Mais en apportant des mises à niveau régulière, Microsoft Teams devient un redoutable concurrent.  Ainsi, selon Microsoft, plus de 500 000 organisations utilisent Teams.

Il y a un an, l’application plafonnait encore à 200 000 organisations. La progression est spectaculaire, et Slack est bientôt rattrapé en entreprise puisqu’il a séduit 600 000 « organisations ».

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Recent Posts

Développement logiciel : 5 tendances clés pour 2020

Entre maillage de services, intelligence artificielle et low code, le paysage du développement logiciel change. Les développeurs aussi, de gré…

2 heures ago

TPM-FAIL : des racines de confiance pas si sécurisées

Un rapport détaille des failles dans plusieurs implémentations du TPM, utilisé comme racine de confiance sur de nombreux terminaux informatiques.

5 heures ago

Cybersécurité : l’industrie de la défense va renforcer les échanges d’information

Face aux menaces de cyberattaques, le ministère de la Défense a engagé huit grands groupes industriels du secteur à signer…

6 heures ago

Cloud du Pentagone : face à Microsoft, Amazon contre-attaque pour JEDI

Après la surprise, la contre-attaque. Amazon s'apprête à contester devant les tribunaux l'attribution par le Pentagone à Microsoft du contrat…

6 heures ago

GitHub Universe : 4 annonces à retenir

Mobilité, collaboration, sécurité, automatisation... Retour sur les principales annonces de la conférence GitHub Universe.

7 heures ago

Salesforce choisit Azure pour héberger son cloud marketing

Salesforce étend son partenariat avec Microsoft en déplaçant son offre Marketing Cloud vers Azure.

10 heures ago