Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudSécurité

Permis de conduire électronique : Gemalto prend les commandes

Mise à jour à 16h03 avec les commentaires de l’Imprimerie Nationale

La société française Gemalto a été retenue pour fournir la technologie embarquée dans le nouveau permis de conduire électronique, distribué depuis le début de la semaine.

Grâce à un lecteur sans contact, les forces de l’ordre pourront vérifier la validité du document et lire les informations renfermées par le microprocesseur embarqué (état civil du conducteur, photographie, date de délivrance et numéro du titre, catégories obtenues, éventuelles restrictions au droit à la conduite).

Le permis de conduire électronique vise à lutter contre la fraude sur ce type de documents. On estime qu’en France, entre 5 et 10 % des permis sont contrefaits.

Vers un permis multi-usages ?

L’Imprimerie Nationale assurera la conception, la production et la personnalisation des documents au format carte de crédit. Dans le cadre d’un contrat pluri-annuel, Gemalto fournira les solutions d’identité électroniques (puces et masques pour le permis) aux côtés d’Oberthur et de Morpho. Gemalto fournit également à l’Imprimerie Nationale la solution d’émission (matériel et logiciel) permettant la personnalisation des documents. « Cette solution traite les demandes de permis, recueille les informations nécessaires à la production du permis et assure l’interface avec les machines produisant les documents. L’ensemble des opérations est tracé pour assurer un suivi très fin des demandes », détaille François Joumier, directeur des programmes à l’Imprimerie Nationale.

Dans un communiqué, Gemalto précise que le permis a vocation à accueillir d’autres applications : autres types de permis, assurance, taxes, certificat du véhicule ou encore accès sécurisé à des véhicules de location ou de co-voiturage par le biais de terminaux entièrement automatisés.

Gemalto avait déjà été retenu par l’Imprimerie Nationale pour l’émission de passeports et de cartes de séjour électroniques. En 2012, Gemalto a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros. La société emploie plus de 10 000 salariés.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Recent Posts

Cybersécurité : que nous enseigne la vision des hackers éthiques ?

Choix des outils, techniques privilégiées, points sensibles ciblés... Des hackers éthiques ont livré leur vision…

1 jour ago

Bug Bounty : comment YesWeHack se distingue

YesWeHack, plateforme européenne de mise en relation entre hackers éthiques et entreprises, dispose de ressources…

1 jour ago

Grégory Anzel, nouveau CIO chez lesfurets

En provenance de Criteo, le nouveau CIO Grégory Anzel sera membre du comité exécutif.

1 jour ago

Numérique responsable : la profession de foi de l’USF

À l'approche de sa convention annuelle, l'USF (association des utilisateurs SAP francophones) formalise, en une…

1 jour ago

GitHub active les profils privés : quelles options pour commencer ?

Après cinq mois d'expérimentation, GitHub acte la disponibilité générale des « profils privés ». En…

1 jour ago

DevOps et performance : une corrélation évidente selon Google

La dernière édition du rapport annuel de Google sur le DevOps présente des données inattendues…

2 jours ago