Pour gérer vos consentements :

Recrutement : Adecco renouvelle son approche avec sa plateforme Adia

Adecco Group, référence mondiale des services RH, a fait appel à la SSII internationale Infosys d’origine indienne pour concevoir la plateforme de recrutement Adia.

Ce partenariat s’inscrit dans une démarche de « co-création » visant à dynamiser « la stratégie numérique et la vision de l’avenir du recrutement », selon Alain Dehaze, CEO du groupe suisse spécialisé dans les process et les solutions de recrutement par intérim.

Avec la nouvelle plateforme en mode Cloud Adia, les deux partenaires ont pour objectif de renforcer l’adéquation entre l’offre et la demande « de talents », mieux gérer les profils et accélérer la mise en relation entre candidats et employeurs.

La plateforme cible les candidats et les entreprises qui souhaitent « trouver du personnel temporaire pour des missions de courte durée ». Et ce dans différents secteurs, dont la logistique, l’hôtellerie et l’événementiel.

Disponibilité « prochaine » en France

L’algorithme que l’on trouve derrière la plateforme joue un rôle moteur pour la correspondance affinée des offres d’emploi à des profils en fonction des compétences. Mais aussi du niveau d’expérience, de la disponibilité « en temps réel » et de la proximité des candidats avec le lieu de travail.

Les employeurs, en plus d’utiliser la plateforme pour recruter, peuvent planifier des changements d’équipes, émettre des contrats, approuver des relevés d’horaires de travail.

Déjà utilisée en Suisse et au Royaume-Uni, la plateforme Adia sera étendue à d’autres pays, dont la France, « dans les prochains mois ».

Toujours dans une volonté de gagner en efficacité, Adecco vient parallèlement d’adopter une solution Salesforce (éditeur leader de solutions CRM en mode SaaS) avec l’appui d’un partenaire intégrateur Talent Rover.

Objectif : accompagner le groupe dédié aux services RH dans la gestion de tous ses points de contact, candidats, recruteurs et clients. Le tout fédéré au sein d’une application unique.

Lire également :

Emploi à l’ère numérique: vers des modes hybrides d’organisation du travail

Automatisation : 400 millions d’emplois bouleversés à horizon 2030 ?

crédit photo © jirsak / Shutterstock

Recent Posts

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

8 heures ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

9 heures ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

10 heures ago

Gestion du risque IT : le SaaS s’impose aussi

IA, SaaS, cybersécurité... Quelles tendances pour le marché de l'ITRM (gestion du risque IT) ?…

14 heures ago

La France mobilise 2,3 milliards € pour ses start-up industrielles

Le plan start-up industrielles et deep tech vise à passer de 200 à 500 jeunes…

1 jour ago

FireEye + McAfee Enterprise : alias Trellix pour l’offensive XDR

Effective sur le plan capitalistique, la fusion entre FireEye et McAfee Enterprise l'est désormais aussi…

1 jour ago