Pour gérer vos consentements :

Apple : l’UE serait prête à approuver son plan pour ouvrir l’accès NFC

Les régulateurs antitrust de l’UE seraient sur le point d’approuver la proposition d’Apple visant à permettre à des tiers d’accéder à la technologie de communication en champ proche (NFC) sur les iPhones, iPads et autres appareils, avec une décision attendue dès le mois prochain.

La Commission européenne est prête à approuver le plan d’Apple après que la société ait modifié certaines de ses conditions, a rapporté Reuters, citant des sources anonymes.

Un accord résoudrait le différend vieux de deux ans. La Commission accuse Apple d’abuser de sa position dominante sur le marché pour exclure ses concurrents de sa propre offre de paiement sans contact Apple Pay.

En janvier, Apple a proposé aux portefeuilles mobiles concurrents d’accéder gratuitement à la technologie NFC sous-jacente dans ses appareils, sans avoir à utiliser Apple Pay ou Apple Wallet, sur la base de critères équitables et non discriminatoires.

FaceID comme méthode d’authentification

Apple a déclaré que les concurrents seraient autorisés à permettre aux utilisateurs de définir leurs applications comme méthode de paiement par défaut et seraient autorisés à utiliser FaceID comme méthode d’authentification.

La société a également mis en place un mécanisme de règlement de l’accord, qui serait d’une durée de 10 ans.

La Commission a demandé à l’entreprise de modifier certaines de ses conditions suite aux commentaires des concurrents et des clients.

Apple tente de régler le différend sans conclure à un acte répréhensible et en évitant une amende potentielle pouvant aller jusqu’à 10 % de son chiffre d’affaires annuel.

La Commission attend qu’Apple règle les derniers détails techniques et vise à approuver le règlement avant l’été, le mois de mai étant probable, a déclaré Reuters.

Apple a été frappé par une amende européenne record de 1,8 milliard d’euros (1,6 milliard de livres sterling) en mars pour ses restrictions sur les applications de streaming musical sur ses plateformes.

La société est également confrontée à un examen réglementaire de l’UE concernant ses projets d’ouverture de son système d’exploitation iOS aux magasins d’applications tiers, comme elle est tenue de le faire en vertu du Digital Markets Act, des nouvelles règles de la loi sur les marchés numériques.

Matthew Broersma, Silicon UK

Recent Posts

FinOps : la spécification FOCUS dépassera-t-elle le IaaS ?

Premier stade de maturité atteint pour le projet FOCUS (FinOps Open Cost & Usage Specification),…

6 heures ago

CentOS en fin de vie : quelques portes de sortie

Le 30 juin 2024, c'en sera fini du projet CentOS. Parallèlement aux initiatives de Red…

9 heures ago

GenAI : Anthropic lance Claude 3.5 Sonnet

Trois mois après le lancement de Claude, sa gamme de LLM, Anthropic lance une mise…

10 heures ago

Kaspersky banni aux États-Unis : les grandes lignes du dispositif

Déjà banni des réseaux fédéraux étasuniens, Kaspersky l'est désormais dans tout le pays. Que prévoit…

12 heures ago

HP adhère avec modération au concept du PC Copilot+

HP lance ses premiers PC Copilot+, mais les met en avant sous une marque spécifique…

1 jour ago

Controversé, l’index de transparence LLM de Stanford passe en v2

Stanford a récemment actualisé son index de transparence des LLM, l'étendant à 14 fournisseurs dont…

1 jour ago