Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cloud public : une franche ascension du SaaS au IaaS

Des applications aux infrastructures en tant que service, la forte dynamique du cloud public ne se dément pas, relève Gartner. Selon la société d’analystes de marché, les investissements mondiaux des utilisateurs finaux dans les services du cloud public pourraient progresser de plus de 20% cette année et atteindre près de 600 milliards de dollars à horizon 2023.

Les services cloud d’infrastruture (infrastructure-as-a-service ou IaaS) afficheraient la croissance la plus élevée de ce marché (+30,6% à 119,7 Md$ en 2022). Les postes de travail en tant que service (desktop-as-a-service ou DaaS) (+26,6% à 2,6 Md$ cette année) et les plateformes PaaS (platform-as-a-service) (+26,1% à 109,6 Md$) arrivent ensuite.

Quant au segment du logiciel en tant que service (SaaS), il demeure le plus étendu du marché.

Informatique en tant que service

Le segment SaaS passerait ainsi de 176 Md$ cette année à 208 Md$ en 2023, selon les prévisions du cabinet Gartner. Le IaaS et le PaaS arrivent ensuite. Ils devancent ainsi, en termes de revenus, la gestion des processus métiers dans le cloud ou BPaaS (55,6 Md$) et les services de gestion et de sécurité cloud (30,4 Md$ attendus en 2022).

Sid Nag, vice-président de recherche chez Gartner, déclare « les services de cloud public sont devenus si essentiels que les fournisseurs sont maintenant obligés de relever des défis sociaux et politiques, tels que la durabilité et la souveraineté des données. »

Une dynamique qui devrait se poursuivre en 2023 et au-delà, selon Gartner.

Les technologies émergentes, dont l’Edge computing hyperscale et la sécurité en périphérie de réseau SASE (secure access service edge), impactent les marchés cloud adjacents et créent des opportunités de revenus supplémentaires pour les fournisseurs de cloud public.

Une opportunité que devraient saisir les poids lourds du marché des services cloud d’infrastructure – Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure, Google Cloud, Alibaba Cloud et Kyndryl, l’entreprise née de la scission des services gérés d’infrastructure d’IBM.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

1 heure ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

6 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

23 heures ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

23 heures ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

24 heures ago

Le W3C dit non à Google et Mozilla sur l’identité décentralisée

La spécification DID (Decentralized Identifiers) passera au stade de recommandation W3C début août, en dépit…

1 jour ago