Pour gérer vos consentements :

La Fondation Linux Europe lance le projet Sylva

Deux mois après son lancement, la Fondation Linux Europe (LF Europe) annonce héberger son premier projet : Sylva. L’initiative vise à accélérer la « cloudification » réseau par le biais d’une infrastructure logicielle basée dans le nuage informatique.

Les opérateurs européens de télécommunications Orange, Deutsche Telekom, Vodafone, Telefonica et Telecom Italia sont parties prenantes. Les équipementiers européens Ericsson et Nokia font également partie des membres fondateurs du projet Sylva.

L’ambition est internationale. Ainsi, d’autres acteurs, y compris lorsqu’ils sont implantés en dehors de l’Union européenne, pourront s’impliquer.

Ecosystème telco et cloud

Le projet Sylva a donc pour objetif principal l’édification d’un stack d’infrastructure « cloud native ». Celui-ci doit permettre de soutenir les cas d’utilisation Telco (5G, OpenRAN, CDN…) et de calcul à la périphérie de réseau (Edge). Et d’en héberger les applications.

« Les principaux défis techniques ciblés par Sylva sont la performance réseau, le cloud distribué (Kubernetes multi-clusters, automatisation bare metal), l’efficacité énergétique, la sécurité (renforcement et conformité) et l’ouverture (capitaliser et contribuer à Anuket, Nephio, O-RAN, etc.) », peut-on lire sur la page GitLab du projet.

L’ambition est double : le socle technique doit faciliter le développement et la mise en production de solutions à intégrer dans des composants open source existants et des produits commerciaux. Il s’agit, par ailleurs, de proposer une implémentation de référence de cette infrastructure logicielle cloud. Et ce tout en accélérant l’adoption de fonctions réseau dans le cloud à travers un programme d’intégration et de validation.

Arpit Joshipura, directeur général Networking, Edge & IoT de la Linux Foundation, a précisé la motivation du Sylva Project. L’ambition, a-t-il déclaré à l’attention de l’écosystème, est de mieux exploiter « la puissance de l’open source pour accélérer la cloudification du réseau dans le cadre des directives de l’UE en matière de confidentialité et de sécurité. »

(crédit photo @LF_Europe)

Recent Posts

Science & Vie lance son Incubateur

Avis aux ingénieurs, inventeurs, startuppeurs...Lancé en partenariat avec l’INPI, l’accélérateur de startup 50partners, et les…

6 heures ago

À quoi s’attendre avec les PC Copilot+ ?

Les premiers « PC Copilot+ » arrivent sur le marché en juin. Tour d'horizon des…

7 heures ago

Slack défend sa politique d’exploitation de données

Attaqué sur son usage des données des clients pour l'entraînement d'IA, Slack tente de justifier…

14 heures ago

Ce qui change avec la version 2024 du référentiel d’écoconception de services numériques

Un an et demi après sa publication initiale, le RGESN est mis à jour. Tour…

1 jour ago

Microsoft x Mistral AI : l’Autorité britannique de la concurrence renonce à enquêter

Le régulateur britannique de la concurrence renonce à une enquête approfondie sur le partenariat de…

1 jour ago

MFA obligatoire sur Azure : ce que prépare Microsoft

À partir de juillet 2024, Microsoft imposera progressivement le MFA pour certains utilisateurs d'Azure. Aperçu…

2 jours ago