Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéSmartphones

Freedom 251, le vrai faux smartphone indien low cost à 3,3 €

Le constructeur indien Ringing Bells lance le plus économique des smartphones jamais conçus : 251 roupies, soit environ 3,3 euros.

Le Freedom 251 propose une fiche technique plus qu’acceptable à ce tarif : un écran de 4 pouces IPS qHD (960 x 540 points), piloté par un processeur ARM disposant de 4 cœurs 32 bits cadencés à 1,3 GHz. 1 Go de RAM et 8 Go d’espace de stockage (extensibles via une carte microSD de 32 Go maximum) sont présents en standard. Le tout fonctionne sous Android 5.1 et est compatible avec les réseaux 3G. La batterie est un peu faiblarde (1450 mAh) et les capteurs d’images anémiques (0,3 et 3,2 mégapixels). Mais à ce prix, il sera difficile de se plaindre.

Ce smartphone ne sera livré que cet été. Les précommandes ont débuté (elles sont réservées aux seuls indiens), mais sont actuellement inaccessibles, la société indiquant que ses serveurs sont saturés. Pourtant, le site dédié à ce smartphone fonctionne toujours à cette heure. Ringing Bells aurait-il été submergé de commandes… au-delà de ce qu’avait accepté de financer le gouvernement indien ? Le Freedom 251 est en effet un smartphone sponsorisé par le gouvernement, ce qui explique son tarif plancher. L’objectif est ici de connecter le plus grand nombre de personnes à l’Internet mobile.

Trop peu cher ?

Cette politique de subvention est critiquée par certains, comme l’Indian Cellular Association. L’organisation explique que le Freedom 251 va casser le marché, en étant proposé quasiment à un dixième de son prix de revient. Normalement, c’est à entre 3500 et 4100 roupies qu’un tel téléphone devrait être vendu, soit de 46 à 54 euros. L’association gonfle ici un peu les chiffres, les offres 3G pouvant probablement approcher les 2500 roupies. En particulier sur le territoire indien, où des économies d’échelle importantes peuvent être réalisées.

Pour preuve, Ringing Bells propose une offre non subventionnée, le Smart 101, à 3000 roupies, soit environ 39 euros. Proche du Freedom 251, le Smart 101 propose un modem 4G, un écran de 5 pouces (960 x 480 points) et une batterie plus généreuse de 2800 mAh. La société pourrait donc faire une excellente affaire avec le Freedom 251. Ce téléphone subventionné lui permettra de se faire connaître largement sur le territoire indien. Et lorsque ses utilisateurs adopteront l’Internet mobile, le Smart 101, dont le prix reste abordable pour un terminal 4G, sera la suite logique du smartphone à 3,3 euros.

Bientôt en France ?

Sponsorisé par le gouvernement indien, le Freedom 251 ne sera pas distribué à l’étranger (du moins pas à ce prix). Aujourd’hui, certains smartphones 3G d’entrée de gamme sont accessibles pour un peu moins de 40 euros TTC en France. Des tarifs qui ne devraient pas baisser. Par contre, il faudra s’attendre à voir basculer certains de ces combinés à la 4G, courant 2016-2017.

À lire aussi :
Amazon se lance dans la tablette low cost
Smartphones 4G low cost à moins de 80 euros, l’offre s’étoffe
ARM Cortex-A35 : du 64 bits pour les smartphones low cost

Recent Posts

Arm-NVIDIA : de la Chine aux USA, les barrières se dressent

Aux États-Unis, un nouvel obstacle se dresse face au projet de fusion Arm-NVIDIA. Quelles autres…

2 jours ago

Géolocalisation en entreprise : un suivi proportionné ?

Utilisés dans le cadre professionnel, smartphones et véhicules peuvent être géolocalisés par l'employeur. Qu'en pensent…

2 jours ago

Salesforce : avec Bret Taylor, Marc Benioff prépare sa succession

Promu co-CEO, Bret Taylor pilote avec Marc Benioff le prochain chapitre de Salesforce. Leurs mots…

2 jours ago

Data et cybersécurité : les métiers les plus mouvants du SI ?

Les métiers de la data et de la cybersécurité concentrent une part importante des évolutions…

2 jours ago

Teams Essentials : une réponse à la Commission européenne ?

Microsoft dégaine une offre qui permet d'accéder à Teams indépendamment de sa suite bureautique cloud.…

2 jours ago

« Convergences numériques 2022 » : le Cigref, Numeum et d’autres interpellent les présidentiables

Cigref, Numeum, Cinov, Afnum... L'industrie numérique française sert les rangs pour peser sur les programmes…

3 jours ago