Pour gérer vos consentements :
Categories: ChatGPTRégulations

GenAI : le Royaume-Uni poursuit ses investigations sur les partenariats de Microsoft et Amazon

Le régulateur britannique * sollicite des invitations à commentaires ( ITC pour Invitations To Comment) sur la question de savoir si les partenariats majeurs entre Microsoft et Mistral AI ainsi que Amazon et Anthropic relèvent des règles britanniques en matière de fusions et de l’impact que ces accords pourraient avoir sur la concurrence au Royaume-Uni.

Les ITC, recueillis d’ici le 9 mai, constituent la première partie du processus de collecte d’informations pour la CMA  et précèdent le lancement éventuel des examens formels de phase 1.

Des commentaires et des retours sont également sollicités sur l’embauche par Microsoft d’anciens employés et les accords connexes avec Inflection AI. Le groupe de Redmond a embauché la plupart de ses employés, notamment le directeur général Mustafa Suleyman, qui dirige désormais la division IA grand public de Microsoft.


Il aurait versé 650 millions $ à Inflection AI dans le cadre de cet accord de recrutement massif,  qui a effectivement transformé Inflection en une entreprise beaucoup plus petite avec un modèle commercial moins ambitieux.

OpenAI, dans lequel Microsoft est un investisseur majeur, a ouvert l’année dernière son premier bureau à l’étranger à Londres. Mustafa Suleyman a déclaré que le nouveau Hub IA de Microsoft « collaborerait étroitement » avec OpenAI.

La CMA sollicite désormais des avis d’ici le jeudi 9 mai sur la question de savoir si les partenariats et autres accords entre Microsoft et Inflection AI, Amazon et Anthropic, et Microsoft et Mistral AI aboutissent à la création de situations de fusion pertinentes et, si tel est le cas, quel est l’impact de ces accords. sur la concurrence au Royaume-Uni.

« Nous évaluerons, de manière objective et impartiale, si chacune de ces trois transactions relève des règles britanniques en matière de fusions et, si c’est le cas, si elles ont un impact sur la concurrence au Royaume-Uni », déclare Joel Bamford, directeur exécutif des fusions à la CMA.

* The Competition and Markets Authority (CMA)

Avec Tom Jowitt, Silicon UK

Recent Posts

IA et communs numériques : 7 projets français à suivre

L'appel à projets « Communs numériques pour l'intelligence artificielle générative » a ses premiers lauréats.…

1 jour ago

Snowflake et Databricks rivalisent aussi sur l’open source

Snowflake et Databricks viennent d'officialiser l'un et l'autre une démarche de mise en open source…

1 jour ago

Recall : le rendez-vous raté de Microsoft sur les PC Copilot+

Fonctionnalité phare des PC Copilot+, Recall ne sera finalement pas disponible à leur lancement.

1 jour ago

Conformité RGPD : l’autoévaluation BCR en 50 questions

La CNIL a produit un outil d'évaluation de maturité pour les projets de BCR. On…

2 jours ago

Comment Accor a basculé son système de réservation sur AWS

La plateforme de réservation du groupe Accor, TARS, est exploitée sur AWS.depuis fin 2023. Une…

2 jours ago

VMware by Broadcom : les frais de fonctionnement réduits, les revenus aussi

Sous l'ère Broadcom, VMware coûte moins... et rapporte moins. Coup d'œil sur sa contribution actuelle…

2 jours ago