Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Google Cloud révise ses tarifs de stockage à la hausse

Google Cloud confirme faire évoluer les prix de certaines de ses offres. Stockage, mise en réseau, équilibrage de charge…

Les tarifs de plusieurs services vont augmenter au 1er octobre 2022. Parmi lesquels :

– Les prix du stockage Nearline multi-régional augmenteront pour toutes les zones, passant de 0,010$ à 0,015$ par Go et par mois.
– Le tarif du service de stockage Coldline va augmenter uniquement en Asie, de 0,0070$ à 0,00875$ par Go et par mois.
– Le coût de la géoréplication birégion sur stockage standard augmente pour les régions NAM4 et EUR4 (de 0,0360$ à 0,0440$ par Go et par mois) et ASIA1 (de 0,0460$ à 0,0506$ par Go et par mois)
– La partie Nearline birégion augmente également ses tarifs dans les régions NAM4 et EUR4 (de 0,0200$ à 0,0220$ par Go et par mois) et ASIA1 (de 0,0320$ à 0,0352$ par Go et par mois).

Aussi, les prix des opérations de stockage de classe A et B vont croître. De plus, la lecture de données d’un bucket S3 multi-régional depuis un service Google Cloud, auparavant gratuite, sera facturée.

Par ailleurs, Network Topology, service de visualisation de l’état d’un réseau cloud privé virtuel (VPC) lancé l’an dernier, ne sera plus gratuit. Il coûtera 0,0011 $ par heure de ressource utilisée.

Quant au service Load Balancing, il va lui aussi devenir payant. Des frais de traitement de données sortantes de 0,008$ à 0,012$ seront appliqués à l’équilibrage de charge à partir du 1er octobre prochain.

Mais une partie de la facture peut baisser.

Flexibilité tarifaire et concurrence

Les tarifs de certains services et dans certaines zones baissent :

– Le prix du stockage archive géoréplication birégion vont baisser 0,0050$ à 0,0028$ par Go et par mois pour les régions NAM4 et EUR4, et de 0,0065$ à 0,0058$ par Go et par mois pour la région ASIA1.
– Le stockage Coldline et archive birégion dans les zones NAM4 et EUR4 diminuera également, passant de 0,0090$ à 0,0088$ par Go et par mois.

Google Cloud annonce aussi une option d’archivage des snapshots pour Persistent Disk moins coûteuse que le stockage standard de snapshots.

Ces changements apporteront, selon Google Cloud, davantage de « choix » et de « flexibilité » en matière de tarification et d’options aux utilisateurs. En outre, les évolutions sont pensées pour « mieux s’aligner sur la façon dont les autres principaux fournisseurs cloud facturent des produits similaires » afin que les clients puissent plus facilement « comparer les services » entre fournisseurs cloud.

Parmi les hyperscalers, Google Cloud est le troisième fournisseur de services cloud. Le marché mondial reste dominé par Amazon Web Services (AWS) et Microsoft Azure, selon les données Synergy Research pour le 4e trimestre 2021.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago