Pour gérer vos consentements :

IA et cybersécurité : une alliance stratégique pour les DSI

Face à la multiplication des cybermenaces, les entreprises se tournent vers des solutions à base d’intelligence artificielle (IA) pour renforcer la protection de leurs actifs numériques.

C’est ce que met en avant un rapport international du Capgemini Research Institute. 850 décideurs informatiques ont été interrogés.

Certes, le passage de la preuve de concept au déploiement à grande échelle n’est pas simple (pour 69% des DSI et RSSI concernés). Toutefois, une organisation sur cinq utilisait déjà l’IA avant 2019 pour renforcer sa cybersécurité. Et près de deux sur trois (63%) prévoient un déploiement d’ampleur d’ici 2020.

Pour 61% des répondants, l’IA s’impose donc pour identifier les menaces critiques. Ils sont plus nombreux encore (69%) à juger que, sans intelligence artificielle, leur organisation ne sera pas en mesure de répondre aux cyberattaques à venir.

Nous ne serons pas en mesure de répondre aux cyberattaques, sans IA

La surface d’attaques s’étend et le volume de données échangées augmente. En outre, les analystes en cybersécurité sont submergés par les alertes (pour 56% des répondants).

Ils sont aussi 42% à faire état d’une hausse des attaques ciblant leurs applications sensibles. 43% observent une accélération de la vitesse d’exécution d’attaques cyber.

Renforcer la précision d’une détection

Les organisations prévoient donc de se doter de systèmes de détection/protection en temps réel dopés à l’apprentissage machine (ML).

Il s’agit d’endiguer le flot de cybermenaces et de distinguer les connexions légitimes de tentatives hostiles.

L’IA permettant, pour 69% du panel, de renforcer la précision d’une détection et l’efficacité des analystes en cybersécurité. De surcroît, 74% estiment que l’IA reduit les délais et, pour 64% des professionnels interrogés, les coûts de détection et de réponse aux incidents.

En conséquence, 48% des répondants prévoient une augmentation de 29% en moyenne des budgets consacrés à l’IA dans le domaine de la cybersécurité en 2020.

*850 décideurs informatiques ont été interrogés. 10 pays sont couverts : France, Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas, Suède, Royaume-Uni, Inde, États-Unis, Australie. (Source : « Reinventing Cybersecurity with Artificial Intelligence »)

(crédit photo © GlebStock-Shutterstock)

Recent Posts

La démarche « green coding » d’AXA… au-delà du code

Engagé dans une démarche de communication sur son approche « green coding », AXA élargit…

2 heures ago

Loi SREN : le sort en est jeté pour les fournisseurs cloud

La loi SREN (sécuriser et réguler l'espace numérique) est promulguée. Sur le volet cloud, de…

21 heures ago

Le référentiel HDS s’imprègne de SecNumCloud

Mis à jour, le référentiel de certification HDS inclut une partie des exigences de souveraineté…

1 jour ago

SIEM : 6 fournisseurs dominent un marché qui se densifie

À un an et demi d'intervalle, les positions évoluent peu chez les « leaders »…

2 jours ago

Superalignment : quel est ce projet OpenAI abandonné par ses managers ?

Deux chercheurs de haut niveau, en charge du projet Superalignment, ont quitté OpenAI, quelques jours…

2 jours ago

Cybersécurité : Cyberark rachète Venafi

Le spécialiste israëlien de la gestion des identités Cyberark rachète Venafi, éditeur de solutions de…

2 jours ago