Pour gérer vos consentements :

Une IA pour rendre Google Analytics plus intelligent

Google greffe une intelligence artificielle à Analytics, son outil d’analyse du trafic Web. L’éditeur explique que la technologie, immergée dans l’assistant de l’app mobile, doit faciliter les analyses de la multitude de données que génère le Web. « Les données en elles-mêmes fournissent rarement les éclairages nécessaires pour faire avancer réellement votre activité. Il faut des heures d’analyse pour aboutir à un ou deux résultats clefs et même davantage pour partager ces nouvelles connaissances et agir en conséquence », écrit Mountain View, dans un billet de blog.

Qui ajoute que son assistant dopé à l’IA « vous permet de visualiser en 5 minutes ce qui, auparavant, vous aurait pris des heures à découvrir ». Classiquement avec les technologies de Machine Learning, les résultats sont censés s’améliorer avec le temps, à mesure que l’algorithme se familiarise avec les attentes spécifiques des utilisateurs, grâce aux interactions de ces derniers.

Les produits les plus dynamiques

Pour vanter les atouts de sa technologie, Google donne l’exemple de la saison des fêtes, période clef pour la grande distribution : « au cours de cette période charnière, les retailers doivent répondre à des questions qui peuvent faire toute la différence pour l’atteinte de leurs objectifs : quels produits vont bien se vendre ? Où faire de la publicité ? Comment les consommateurs prennent-ils connaissance de nos offres et achètent-ils chez nous ? », écrit Ajay Nainani, le chef de produit de Google Analytics. Ce dernier poursuit en expliquant qu’Analytics permet désormais d’automatiser les premières étapes de réponse à ces questions, par exemple en mettant immédiatement en évidence les produits qui connaissent les ventes les plus dynamiques ou les canaux de publicité les plus efficaces.

Les analyses automatiques sont disponibles dans l’application mobile (Android et iOS), en anglais uniquement pour le moment. Google explique vouloir étendre cette fonctionnalité à l’interface Web et aux autres langues.

A lire aussi :

Salesforce va brancher une IA sur tous ses services Cloud

Machine Learning : Apple met 200 M$ pour s’offrir la start-up Turi

Crédit Photo : Foto-Ruhrgebiet/Shutterstock

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago