Pour gérer vos consentements :

OS mobile : Tizen de plus en plus soutenu

Projet de la Fondation Linux, Tizen est une plate-forme open source destinée aux appareils mobiles (smartphones, tablettes, netbooks…) et embarqués (automobile, téléviseurs…), notamment. Né de la fusion des projets MeeGo (lui-même issu de Nokia Maemo et Intel Moblin) et LiMo (Linux Mobile), le développement de Tizen réunit un large écosystème de constructeurs, opérateurs et éditeurs au sein de l’Association homonyme, dont Samsung qui entend en profiter pour remplacer son OS Bada (Lire Samsung promet à Tizen un large écosystème).

36 nouveaux membres

L’association Tizen profite du sommet des développeurs spécialistes de l’OS, qui s’ouvre aujourd’hui à Séoul, pour annoncer l’arrivée de 36 nouveaux membres dont eBay, HERE (Nokia), McAfee, Panasonic, Sharp ou encore TrendMicro pour ne citer que les plus visibles. Ces nouveaux entrants s’inscrivent dans le programme de partenariat que lance l’association et qui aura pour objectif d’amplifier le soutien apporté à l’OS open source en accroissant le nombre et la diversité des membres associés à la plateforme. Fabricants, opérateurs, développeurs d’application et éditeurs de logiciels indépendants (ISV) sont les bienvenus.

« L’un des principaux avantages qu’offre Tizen à ses partenaires est l’absence de contraintes concernant son installation et ses modalités de fonctionnement, ce qui permet la personnalisation de l’OS afin d’accompagner au plus près les besoins du client final », résume Ryoichi Sugimura, membre du Conseil d’administration de Tizen et représentant de NTT DoCoMo, dans une référence à peine voilée aux règles imposées par Google pour exploiter Android.

La plateforme ouverte la plus complète

« L’OS Tizen se veut la plateforme logicielle la plus ouverte et la plus complète pour les sociétés ciblant les consommateurs d’appareils connectés, complète Trevor Cornwell, fondateur et directeur général du partenaire Appbackr. L’engagement de l’Association à prendre en charge des applications HTML5, combiné à une vision qui s’étend au-delà de l’écosystème des smartphones et des tablettes pour atteindre une gamme élargie d’appareils connectés, en fait un facteur d’attractivité aux yeux d’entreprises d’univers différents. »

Au printemps, le cabinet ABI Research prévoyait que Tizen s’imposerait comme le premier OS mobile alternatif du marché. Voire se positionnerait devant un Blackberry en perdition. A condition que les premiers smartphones Tizen arrivent un jour sur le marché… même si le marché de l’OS open source ne se limite pas aux seuls téléphones.

Crédit photo © Tizenproject


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago