Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéSmartphones

Smartphones : le marché mondial face au risque du coronavirus Covid-19

Sur le segment des smartphones, la stratégie online de Xiaomi fera-t-elle la différence dans le contexte du coronavirus ? Le groupe chinois dispose d’une forte empreinte sur son marché national, foyer névralgique de l’épidémie.

Il pourrait, d’après Gartner, se trouver avantagé face à OPPO et vivo, qui misent plus sensiblement sur les réseaux de distribution physiques.

Reste à savoir quels volumes de ventes seront en jeu.

Toujours selon Gartner, la Chine est demeurée le premier marché mondial sur l’année 2019, avec 390,8 millions d’unités écoulées. Elle devance nettement l’Inde (151,9 millions), qui a dépassé les États-Unis.

Mais le coronavirus pourrait redistribuer les cartes.
Les estimations d’IDC vont dans ce sens. Le cabinet anticipe une chute des ventes en Chine au 1er trimestre 2020 : – 40 % par rapport au 1er trimestre 2019.

À l’échelle mondiale, ce taux s’élèverait à – 14,5 %. Il resterait négatif au 2e trimestre (- 6,9 %), avant de revenir au vert (+ 1,8 % au 3e trimestre, puis + 8 % au 4e).
Sur l’année, il s’écoulerait 1,34 milliard de smartphones, soit 2,3 % de moins qu’en 2019. Des prévisions qui contrastent avec celles que le même IDC avait émises en novembre dernier.

Chez Gartner, les dernières estimations remontent à fin janvier. Il y est question d’une croissance du marché mondial des smartphones entre 2019 et 2020. Ce dans toutes les zones géographiques (+ 2,3 % en Europe de l’Ouest), pour un total de 1,57 milliard d’unités vendues.

Huawei : un éphémère deuxième ?

Qu’en est-il au classement des constructeurs ? Toujours d’après Gartner :

  • Samsung a conservé la tête en 2019, avec 296,194 millions de smartphones vendus (+ 0,4 % sur un an), pour 19,2 % de part de marché.
  • Huawei s’est hissé au deuxième rang, à 240,616 millions de smartphones (+ 18,6 %), soit 15,6 % du marché. Ses ventes ont nettement progressé en Chine (+ 37 % d’une année sur l’autre). La situation tendue avec les États-Unis s’est toutefois manifestée au 4e trimestre : – 3,5 % de ventes par rapport à la même période en 2018.
  • La dynamique est plus favorable pour Apple sur ce même 4e trimestre (+ 7,8 % de volume, à 69,551 millions d’unités). Elle ne l’est cependant pas sur l’année : – 7,4 % (193,475 millions d’iPhone), soit 12,6 % du marché.

Xiaomi suit, avec 126,049 millions de smartphones (+ 3 %), devant OPPO (+ 0,1 %, à 118,693 millions de smartphones.

Photo d’illustration © Sony

Recent Posts

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

2 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago

Ransomware : l’essor de la cybercriminalité en tant que service

En France, le nombre d'attaques par rançongiciels (ransomwares) a augmenté de 255% en une année,…

3 jours ago

Sécurité du cloud : Google dresse un état des lieux

Le détournement de ressources cloud, par quels moyens et à quelles fins ? Un rapport…

3 jours ago