Pour gérer vos consentements :

Tablettes et Chromebooks : le repli des ventes se confirme

Les livraisons mondiales de tablettes et de Chromebooks ont décéléré au premier trimestre 2022. La baisse est plus marquée sur le segment le moins étendu du marché, celui des Chromebooks, a relevé IDC.

Selon les données préliminaires publiées, 5,1 millions de Chromebooks ont été vendus de janvier à mars 2022. Ce chiffre est en repli de 61,9% par rapport à celui atteint au premier trimestre 2021.

En outre, les 5 principaux vendeurs de Chromebooks affichent une décroissance à deux chiffres de leurs ventes en volume : Lenovo (-65,6%), Dell Technologies (-21,1%), Acer (-40,8%), HP (-82,2%) et Samsung (-73,5%).

« La baisse des livraisons de Chromebooks n’est pas une surprise compte tenu des stocks accumulés et de la contraction de la demande ces derniers trimestres », a déclaré Jitesh Ubrani, responsable de recherche chez IDC.

En l’absence de changements majeurs des politiques d’approvisionnement, des promotions permettraient de « résorber les stocks », selon l’analyste. Une fois le processus engagé, la demande du secteur éducatif pour de nouveaux Chromebooks pourrait repartir à la hausse.

Qu’en est-il du segment des tablettes ?

De nouveaux entrants, hors du top 5 mondial

38,4 millions de tablettes ont été livrées dans le monde en début d’année. Un chiffre en baisse de 3,9% en glissement annuel. Oubliés les records de ventes de 2020 et 2021 liés à la massification de l’enseignement et du travail à distance. « La contraction de la demande de tablettes sur les marchés matures [ndlr : Amérique du Nord et Europe, notamment] a entraîné à la baisse l’ensemble du marché », a expliqué Anuroopa Nataraj, analyste chez IDC.

Dans ce contexte, le chef de file incontesté du marché des tablettes, Apple, a vu reculer de -4,6% ses ventes d’iPad (à 12,1 millions d’unités livrées tout de même).

Tenus à bonne distance, les second et troisième fournisseurs de tablettes, Samsung et Amazon (avec sa gamme de tablettes Fire), ont tout de même augmenté leurs ventes respectives de +3,5% et +6,3% en début d’année.

Lenovo, en revanche, a décroché (-25,9% de tablettes vendues par rapport à la même période l’an dernier). Quant à Huawei, il peine à se relancer (-17,2%) au niveau mondial.

Hors de ce top 5, « de nouveaux acteurs tirent leur épingle du jeu dans des marchés émergents, en particulier les fournisseurs de smartphones comme Realme, Oppo et Xiaomi », a ajouté l’analyste d’IDC Anuroopa Nataraj. Toutefois, leurs volumes de ventes sont encore insuffisants pour bouleverser le marché mondial des tablettes.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

4 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

4 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

7 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

10 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

10 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago