Pour gérer vos consentements :
Categories: Cybersécurité

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier programme de recherche de failles de sécurité à l’attention de tiers, le Département de la défense des Etats-Unis (DoD) organise un nouveau bug bounty sous l’appelation « Hack U.S. ».

L’opération est active jusqu’au 11 juillet 2022 via HackerOne, plateforme de mise en relation entre entreprises et hackers dits « éthiques ».

« Ce programme élargi est destiné à fournir aux chercheurs en sécurité le cadre et les conditions pour mener des activités de découverte de vulnérabilités dans les systèmes d’information du Département de la défense US accessibles au public, dont ses propriétés web, et lui soumettre ces découvertes », indique la communication du Pentagone.

Une enveloppe de 110 000 $, seulement ?

Seules les découvertes portant sur des failles « critiques » et de « gravité élevée » sont éligibles dans le cadre de ce programme de divulgation de vulnérabilités.

Les hackers éthiques et les chercheurs en sécurité tiers sont donc invités à identifier ces failles dans tous les « systèmes d’information accessibles au public, propriétés web ou données, exploitées ou contrôlées par le DoD ».

Est-ce le moyen de s’offrir les services de spécialistes à moindre frais ? L’enveloppe totale plafonne à 110 000 $. En moyenne, les primes varient de 500 à 1000 dollars par découverte. Les montants évoluant en fonction de la gravité des vulnérabilités identifiées.

L’initiative intervient au moment où HackerOne, référence du bug bounty, déclare avoir constaté qu’un de ses employés a accédé de manière illicite, puis détourné à des fins personnelles, des rapports de sécurité soumis par des chercheurs et hackers via son service.

(crédit photo David B. Gleason, CC BY-SA 2.0)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago