Pour gérer vos consentements :

iOS 9 : Applications allégées et publicités bloquées

La WWDC qui s’est déroulée en début de semaine à San Francisco a donné les orientations d’Apple sur le prochain OS mobile. Les points saillants ont été divulgués autour d’un fil d’actualités renforcé, l’intégration des transports en commun dans Plan ou les mots de passe à 6 chiffres au lieu de 4. Oui mais voilà, quelques jours après, la firme de Cupertino est revenue sur d’autres fonctionnalités qui peuvent apporter confort et service à l’utilisateur.

Ainsi, les « adblockers » seront bientôt une réalité dans iOS 9, la prochaine mouture de l’OS mobile d’Apple. En effet, celle-ci, dont la version finale est prévue pour cet automne, sera amenée à supporter des extensions Safari dédiées au blocage de publicités et de cookies.

Ces extensions du navigateur du système d’exploitation de la firme de Cupertino pourront permettre aux utilisateurs de bloquer efficacement des « cookies, des images, ressources, pop-up et d’autres contenus », souligne ITespresso.fr.

Baptisée Content Blocking Safari Extensions, l’API dédiée est mise à disposition des développeurs. Seul souci : on ne sait pas encore si l’utilisation de cet « adblocker » dégradera les performances de Safari Mobile. De plus, cette annonce est loin de ravir les annonceurs qui pourraient alors constater une baisse de leurs revenus publicitaires.

Une cure d’amaigrissement pour les apps

Autre fonctionnalité intéressante : l’App Thining (allégement des apps). Elle a pour objectif de réduire l’empreinte de stockage des applications téléchargées. Une bonne nouvelle pour les possesseurs d’iPhone 8 ou 16 Go.

Concrètement, Apple met en œuvre 3 actions pour mener à bien ce régime. La première se nomme le slicing (cf schéma) et permet aux développeurs d’effectuer au sein de leurs applications des variantes en fonction du terminal et donc de solliciter certaines ressources ou pas. C’est notamment le cas pour les exécutables 64 bits qui ne seront pas téléchargés sur d’anciens terminaux. Autre technique employée, le bitcode une méthode qui, selon Apple, autorise « une représentation alternative d’un programme déjà compilé » et permet donc d’optimiser les applications. Enfin dernier élément, la technique du On-Demand Ressources qui comme son nom l’indique donne la capacité à l’application de solliciter des ressources supplémentaires et d’effacer celles qui ne servent plus.

Cet allégement sera non seulement bénéfique pour l’empreinte mémoire des smartphones et tablettes Apple, mais devrait participer à l’allongement de l’autonomie attendu avec iOS 9. Lors de la conférence développeur, les exécutifs de Cupertino ont promis 1 heure d’autonomie minimum en sus sur les terminaux et 3 heures en activant le mode « low power ».

A lire aussi :

Apple présente OS X 10.11 El Capitan, iOS 9 et watchOS 2

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

1 jour ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

1 jour ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

1 jour ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

1 jour ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

1 jour ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

2 jours ago