Pour gérer vos consentements :

Microsoft lance son Surface Laptop sous Windows 10 S

Microsoft a profité de son événement #MicrosoftEDU pour dévoiler, à New York, Windows 10 S (connu jusqu’alors sous Windows 10 Cloud ou Windows Cloud Shell). Comme son nom de code le suggère, Windows 10 S tirera essentiellement parti du Cloud pour fournir ses services à l’utilisateur. Il s’appuie sur les applications universelles (UWP) que l’utilisateur téléchargera exclusivement du Windows Store depuis le navigateur Edge (ce qui restera à vérifier pour l’Europe où l’éditeur est obligé de proposer les alternatives concurrentielles). Lorsque l’utilisateur voudra installer une application non présente dans le magasin applicatif de Microsoft, un message l’en avertira. Et s’il y tient, l’administrateur sera invité à télécharger Windows 10 Pro pour utiliser ces applications « non conformes ».

Paramètres exportables

Avec Windows 10 S, l’administrateur (typiquement le professeur) pourra également créer une sorte d’image personnalisée de l’OS, la copier sur une clé USB pour configurer ainsi les différents PC ou tablettes d’une classe à partir du périphérique de stockage avec les paramètres choisis.

Sur la scène de New York, Terry Myerson (photo ci-dessus), vice-président en charge des OS chez Microsoft, a annoncé que Windows 10 S serait disponible avec des PC démarrant à 189 dollars chez Toshiba, Samsung, Asus, Acer, Fujitsu, Dell, HP à partir de l’été prochain. Ils s’accompagneront d’un abonnement gratuit pendant 1 an à Minecraft Education Edition. Pour le marché américain, du moins. Une offre qui vient clairement marcher sur les plates-bandes de Google et ses Chromebook sous ChromeOS qui trouvent aujourd’hui leur chemin dans le marché de l’Education.

Surface Laptop, le très haut de gamme

Mais la star du show a été Surface Laptop, le nouveau portable de Microsoft présenté par Panos Panay, vice president responsable de la division Surface Computing. Proposé en quatre couleurs, Surface Laptop s’inscrit comme un portable haut de gamme ultra fin de 13,5 pouces sous Windows 10 S qui embarque un processeur Intel Core i5 ou i7, avec jusqu’à 512 Go de stockage flash, et un écran LCD PixelSense tactile comme il se doit. Surface Laptop pourra également être piloté à l’aide du Surface Dial, la molette de contrôle et d’appel des outils qui accompagne le Surface Studio récemment présenté.

Comme pour les autres PC sous Windows 10 S, l’utilisateur pourra basculer à sa guise sous Windows 10 Pro. Avec Surface Laptop, Microsoft poursuit la construction de sa gamme de machines Surface aujourd’hui composé des modèles Pro, Book et Studio. Et vient, ici, marcher sur les plates-bandes des MacBook Air d’Apple, y compris sur le plan tarifaire avec une machine à près de 1000 dollars pour le premier prix. Du très haut de gamme, en effet.


Lire également
La tablette Surface Pro 5 en approche
Microsoft dopé par Azure, mais plombé par Surface
Microsoft repeint Windows 10 Entreprise et Surface en mode Cloud

Recent Posts

5 scale-up françaises de cybersécurité à retenir

De Ledger à HarfangLab, des entreprises et start-up françaises de sécurité cyber et protection de…

2 heures ago

Linux : Debian passe au firmware propriétaire

Debian 12 va officiellement inclure du microgiciel propriétaire. Un coup de canif dans le "contrat…

8 heures ago

Stockage : IBM prend la main sur les technologies Red Hat

Le portefeuille stockage de Red Hat va fusionner avec celui d'IBM. En première ligne, Ceph…

8 heures ago

Elon Musk propriétaire de Twitter : on s’en approche

Elon Musk accepte finalement de procéder à l'acquisition de Twitter... moyennant l'abandon des poursuites à…

11 heures ago

Comment mieux embaucher des développeurs ?

La maîtrise de langages de programmation ne fait pas tout. L'entretien technique ne devrait négliger…

1 jour ago

Logiciels libres : 7 nouveaux entrants au SILL

Coup de projecteur sur quelques-uns des ajouts effectués en septembre au Socle interministériel des logiciels…

1 jour ago