Pour gérer vos consentements :
Categories: BusinessERPLogiciels

SAP supprime 3000 emplois et lâche Qualtrics

SAP, le géant allemand de l’ERP,  va réduire d’environ  2,5 % la main-d’œuvre mondiale cette année : soit près de 3000 personnes, dont 200 postes pour  son siège social situé à Walldorf, en Bade-Wurtemberg.

« Nous ne prévoyons qu’un impact modéré sur les économies de coûts pour 2023, et un impact plus prononcé en 2024, d’environ 300 à 350 millions d’euros d’économies de taux de fonctionnement à partir de 2024 », a déclaré le directeur financier Luka Mucic, cité par Reuters.

Une mesure d’anticipation sur fond de situation économique fragilisée par la crise énergétique,  l’inflation et la guerre en Ukraine.

Pour le dernier trimestre clos le 31 décembre, le bénéfice d’exploitation a augmenté de 17% à 1,71 milliard €, et son chiffre d’affaires s’est établi à 8,44 milliards €. Pour l’ensemble de 2022, SAP  prévoit un résultat opérationnel de 8,8 à 8,9 milliards €.

Autre bonne  nouvelle : la hausse de 30% de son activité Cloud, signe que les clients comment à considérer HANA comme une alternative après plusieurs années d’attentisme. Une croissance d’autant plus remarquée que les grands acteurs du Cloud anticipent une réduction des investissements dans ce domaine, à l’instar de Microsoft et de sa division Azure, numéro deux mondial.

SAP veut vendre Qualtrics, achetée 8 milliards $ en 2018

Autre piste évoquée pour réduire ses couts : la vente de Qualtrics. Achetée 8 milliards $ en 2018,  cet éditeur d’une plate-forme de « gestion de l’expérience »  basée sur un logiciel d’étude de marché avait été coté au Nasdaq en 2021. SAP détient actuellement une participation de 71 %.

A son plus haut, la valorisation de Qualtrics a atteint  21 milliards $ mais est retombé à 7 milliards $ aujourd’hui.

En France, la dernière actualité de SAP  est le départ du président de la filiale Gérald Karsenti remplacé par le directeur général Olivier Nollent qui va cumuler les deux fonctions.

En janvier dernier, l’ instabilité dans la gouvernance de SAP France avait suscité la surprise de ses  grands clients réunis au sein de l’USF, l’association des Utilisateurs SAP Francophones.

Recent Posts

La Suite Numérique : les errements d’un projet d’État

La Cour des comptes pointe les résultats insuffisants de La Suite Numérique (ex-SNAP) et évoque…

2 jours ago

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 jours ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

3 jours ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

3 jours ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

3 jours ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

4 jours ago