Pour gérer vos consentements :

Avec Certbot, l’EFF veut chiffrer le web

Comme annoncé en mars (voir à ce propos « Let’s Encrypt : un million de certificats SSL et nouveau nom en vue »), l’autorité de certification Let’s Encrypt donne un nouveau nom à son module client chargé de mettre en place, puis de mettre à jour, les certificats SSL sur les serveurs web.

Certbot est un outil automatique, compatible avec les serveurs web majeurs (dont Apache et Nginx), ainsi qu’avec les OS Linux les plus courants (dont Debian, CentOS et Ubuntu). Il est placé sous l’égide de l’EFF (Electronic Frontier Foundation). Un choix logique, sachant que Certbot pourra gérer des certificats proposés par d’autres autorités de certifications que Let’s Encrypt.

L’ancien client continuera à fonctionner

L’EFF se veut rassurante : les modules de gestion des certificats SSL actuels (dont letsencrypt-auto) continueront à fonctionner et à recevoir des mises à jour. C’est donc avant tout un changement de nom du module client officiel de Let’s Encrypt auquel nous assistons aujourd’hui.

La Fondation explique également avoir fourni son 3 millionième certificat SSL gratuit pendant la première semaine de mai. Une croissance rapide, sachant le cap du million a été franchi mi-mars.

De grands noms soutiennent cette initiative comme Akamai, Cisco, Gelmato, Google, HPE ou encore Mozilla. En France, les hébergeurs Free, Gandi et OVH sont sponsors de Let’s Encrypt.

À lire aussi :
Online (Iliad/Free) met du HTTPS dans son hébergement mutualisé
Let’s Encrypt automatise la gestion des certificats SSL au sein d’Apache
HTTPS : OVH se rapproche de Let’s Encrypt

Recent Posts

L’utilisateur d’un logiciel commercial peut-il le décompiler ?

L'acquéreur d'un programme informatique peut-il le décompiler sans autorisation de l'auteur ? La CJUE a…

5 heures ago

DSI : 3 perspectives pour 2022

Orienter l'investissement vers des initiatives technologiques "centrées sur l'humain", c'est l'une des tendances promues par…

6 heures ago

Apple Silicon : quelle logithèque après un an ?

Bientôt un an que les Mac M1 sont sur le marché. Le cas d'Adobe illustre…

8 heures ago

SASE : Kaspersky rachète Brain4Net pour booster son offre XDR

Kaspersky va intégré le modèle SASE orchestré de Brain4Net dans sa future plateforme XDR.

10 heures ago

Oniro : un relais en Europe pour l’« anti-Android » de Huawei

La fondation Eclipse accueille Oniro, branche européenne d'un projet d'OS multinoyau dont Huawei est le…

13 heures ago

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

1 jour ago