Pour gérer vos consentements :

Données personnelles : Meetic et Attractive World sanctionnés par la CNIL

Deux sites de rencontres et non des moindres viennent d’écoper d’une amende par la CNIL. Attractive World, géré par la société Samadhi, et le réputé Meetic, fondé par Marc Simoncini, vont être obligés de payer respectivement 10 000 euros et 20 000 euros de sanctions pécuniaires.

La Commission chargée de protéger les données personnelles considère que les deux sociétés ont manqué aux obligations de la loi informatique et liberté. Petit rappel des faits : en 2014, les services de la CNIL ont mené des contrôles auprès des deux sites de rencontres et ont constaté des manquements. En juin 2015, le régulateur adresse une mise en demeure à chacun des protagonistes les invitant à réviser, dans un délai de 3 mois, leur politique de conservation et de traitement des données sensibles. Dans ce dernier cas, la CNIL enjoignait Meetic et Attractive World à « recueillir le consentement exprès des personnes sur la base d’une information spécifique à la collecte et au traitement de leurs données sensibles ». Elle constate que « les utilisateurs souhaitant s’inscrire aux sites devaient – en une seule fois – accepter les conditions générales d’utilisation, attester de leur majorité et consentir au traitement des données sensibles ».

Une mise en conformité hors délai sanctionnée

Après avoir obtenu un délai supplémentaire pour se conformer aux exigences du régulateur, ce dernier a constaté que tous les manquements n’avaient pas été résolus dont celui de l’assentiment exprès de l’utilisateur pour le traitement des données sensibles. Dans sa décision sanctionnant les deux sites, les sages de la place Fontenoy rappellent que « la seule inscription au site de rencontre ne peut valoir accord exprès des personnes au traitement de telles données qui révèlent des éléments de leur intimité ».

La CNIL constate dans sa décision que Meetic et Attractive World ont mis en place une case dédiée pour obtenir le consentement exprès des utilisateurs. Mais cette modification est intervenue au-delà du délai imparti par les mises en demeure. D’où les amendes. Un mauvais cadeau pour cette fin d’année.

A lire aussi :

La CNIL frappe à la porte de l’apps Knockin du candidat Sarkozy

L’adresse IP est une donnée personnelle, encadrée par la CNIL

Crédit Photo : Visual Hunt

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago