Categories: Logiciels

Microsoft révise ses programmes de licence à l’aune du cloud

Les partenaires Microsoft membres du programme CSP (Cloud Solution Provider) peuvent désormais tous vendre des licences perpétuelles. Ces dernières se destinent au secteur privé, pour des déploiements sur site. Elle n’incluent pas la Software Assurance*.

La démarche s’inscrit dans une transition bien plus large qui implique, notamment, l’arrêt d’un autre programme : Open License. Il fermera fin 2021. En attendant, il permet encore aux entreprises privées d’acquérir et de renouveler des licences perpétuelles (éventuellement avec Software Assurance, qui donne accès à deux ans de mises à jour et de support pour les solutions qu’elle couvre). Mais aussi de souscrire à des services en ligne.

Cette fermeture vaut également pour les clients du secteur public. L’achat de licences perpétuelles dans le cadre du programme CSP leur sera ouvert en juillet. Auparavant (en mars), il y aura eu, pour ces mêmes clients, du changement sur un troisième programme : Open Value. Microsoft y intégrera le contenu d’Open License pour les organisations à but non lucratif et celles du secteur de l’éducation. Elles pourront donc utiliser ce canal pour souscrire à la Software Assurance (et éventuellement la coupler à des licences perpétuelles) et à des services en ligne (abonnements et jetons).

Open License : Microsoft réduit les marges

Pour mettre à ses partenaires le pied à l’étrier, Microsoft fait évoluer les avantages associés au programme CSP. Il a, au contraire, supprimé, depuis le 1er janvier 2021, les incentives sur les transactions réalisées dans le cadre d’Open License.

Qu’en est-il pour les clients finaux ? On retiendra qu’ils conserveront les droits sur les licences perpétuelles acquises en Open License. Quant aux souscriptions à la Software Assurance, elles resteront valables jusqu’à leur expiration. Pour les jetons de services en ligne, la validité prendra fin 5 ans après l’achat*.

Microsoft a monté une collection de ressources documentaires – non disponibles en français – dédiées à cette transition. On peut aussi consulter la FAQ partenaires (en anglais) ou cette vidéo (en anglais également) qui résume les choix dont disposent les clients Open License.
Pour l’achat de licences perpétuelles, ce sera CSP. Pour accéder à la Software Assurance, Open Value… ou Open Value Subscription, qui permet d’étaler davantage les paiements, mais requiert un engagement à l’échelle de l’entreprise.

Les programmes Open ciblent les entités de 5 à 250 utilisateurs.

* Il y a des exceptions et Azure en fait partie pour les services facturés à l’usage. La migration d’Open License à Cloud Service Provider ne pourra se faire de façon automatisée et les jetons seront perdus.

Illustration principale © Michael Kappel / CC BY-NC 2.0

Recent Posts

Numérisation de l’État : sprint engagé jusqu’à la présidentielle 2022

De FranceConnect au programme DcANT, tour d'horizon des chantiers prioritaires engagés par le Gouvernement d'ici…

2 jours ago

AIOps : quelles opérations IT sont optimisées ?

L'adoption de l'intelligence artificielle pour les opérations informatiques (AIOps) progresse au sein de grands groupes.…

2 jours ago

PC : vers une croissance sans précédent en Europe

Dans la zone EMEA, la demande soutenue de PC pour le travail et l'enseignement à…

2 jours ago

SolarWinds : de nouvelles armes du crime mises au jour

FireEye et Microsoft font la lumière sur divers malwares qui ont - ou semblent avoir…

2 jours ago

GAIA-X : comment se pilote l’infrastructure de données européenne

Avec la nomination d'un CEO et d'un CTO, GAIA-X lance ses opérations. Tour d'horizon de…

2 jours ago

Emploi : quelle place pour les femmes dans le numérique ?

Valoriser la reconversion des femmes dans les métiers du numérique n'est pas un luxe, mais…

2 jours ago