Pour gérer vos consentements :
Categories: BusinessERPLogiciels

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Mission accomplie pour Oakley Capital ? Le fonds britannique ne devrait plus tarder à prendre du recul au sein de Grupo Primavera. Il a constitué cette plate-forme de logiciels de gestion d’entreprise en à peu près trois ans, à coup d’acquisitions.

Douze au total, en Espagne et au Portugal. L’entité, qui pèse 76 M€ de chiffre d’affaires*, va désormais fusionner avec Cegid. À la baguette, Silver Lake, actionnaire majoritaire du groupe français… et qui aura le même statut au sein du nouvel ensemble.

Les deux fonds entendent boucler la transaction – intégralement en actions – d’ici à fin septembre. Dans la pratique, c’est Cegid qui mettra la main sur Grupo Primavera. Valorisation annoncée : 6,8 milliards d’euros.

Né en 1993, l’éditeur portugais Primavera BSS est la tête de pont du groupe. Il revendique 350 employés, 40 000 clients et 35 M€ de C. A. Sa gamme comprend, entre autres, des ERP sectoriels (BTP, secteur public…), une plate-forme low code, un logiciel de comptabilité/gestion et une solution de gestion logistique.

Grupo Primavera : douze points d’appui pour Cegid

Grupo Primavera fédère quatre autres éditeurs d’origine portugaise. L’un d’entre eux vient juste de rejoindre le cercle : Eticadata (ERP). Les trois autres sont YET (dématérialisation et facturation électronique ; 1,6 M€ de C. A.), ValueKeep (gestion d’actifs) et Cloudware (gestion d’entreprise).

Parmi les forces en présence côté espagnol :

Billage
CRM et gestion de projet.

Club del Asesor
Réseau d’experts comptables, fiscaux et juridiques… et solutions pour ces experts : assurance, formation, sous-traitance, etc.

Contasimple
Solutions de gestion pour indépendants et TPE.

Diez Software
Comptabilité et RH. 25 000 clients, 50 employés, 2,5 M€ de revenu annuel.

– Profiture (BI)

Les cabinets comptables et les PME sont les principaux segments de clientèle de Grupo Primavera (cliquer pour agrandir).

Ce n’est pas la première acquisition de Cegid dans cette région géographique. Fin 2021, l’éditeur français s’est emparé de Robotics. Cette société domiciliée à Barcelone commercialise VisualTime, une solution de type GTA (gestion des temps).
En septembre 2019, Cegid avait jeté son dévolu sur Meta4. Ce dernier, sis à Madrid, est à l’origine d’une suite logicielle paye et RH.

* Soit environ huit fois moins que Cegid (632 M€ en 2021).

Recent Posts

AWS, Azure, GCP : le match des VM Arm

Entre AWS, Azure et GCP, qui a les VM Arm les plus performantes et les…

57 minutes ago

5 chiffres du marché de l’emploi cadre dans l’informatique

Métiers, secteurs, volumes d'offres... Le point, à partir des données de l'Apec, sur quelques indicateurs…

3 jours ago

Serverless : comment Airbus a développé son app de tracking W@y Oversize

Airbus a mis en place Squid, une équipe spécialisée qui a créé un pipeline de…

3 jours ago

Open Web Search : vers un Google européen ?

En gestation depuis 2019, le projet Open Web Search se lance officiellement, à l'appui d'un…

3 jours ago

Java 19 : 7 améliorations pour les développeurs

Des modèles étendus d'enregistrement au portage sur Linux/RISC-V, Java 19 est pensé pour renforcer le…

3 jours ago

Adrien Vandeweeghe prend la direction de Trellix en France

Le nouveau directeur de Trellix a pour mission de développer commercialement la filiale française, dont…

3 jours ago